Compte-rendu de dégustation : Roussette de Savoie

L’Altesse est un cépage qui m’a souvent fasciné par son intensité aromatique. Ses arômes d’amande et de miel plus ou moins fleuri selon la maturité du raisin offre une réelle complexité aromatique. C’est un cépage variétal… à cela pourrait on dire qu’il est facile de reproduire son arôme comme un Sauvignon. Mais pour avoir goûté des cuvées de négociants, sans doute réalisés avec des rendements trop élevés, on ne peut que constater qu’on peut largement faire des Altesses atones. C’est un cépage qui vieillit aussi très bien et qui se complexifie avec le temps. Bref un cépage qui mériterait plus d’attention qu’on ne lui porte… mais pas trop quand même car les prix restent doux.

Dans cette dégustation de Roussettes de Savoie (cépage Altesse donc), il y en a eu pour tous les goûts. Si une trame aromatique et gustative se dégage, l’Altesse offre une variété  d’identités qui permet à tous de s’y retrouver. Les notations sont très bien réparties sur tous les vins : preuve que chacun peut retrouver dans les Roussettes de Savoie ce qui lui plait.

Roussette de Savoie, Domaine Jean Vullien 2014

C’est le vin d’un gros domaine et pépiniériste local. On peut en trouver dans les stations de ski. Le nez est frais , miellé, la bouche grasse, vive, agréable, bien tendue. Un vin facile et bien fait ; bien vinifié : un très bon rapport qualité-prix.  Bien ++/ Très Bien (3 points)

Roussette de Savoie, Domaine de l’Ydille, 2014

Nez fruité, légèrement amandé. L’attaque est un peu tourbée en bouche. L’amer est puissant mais la bouche laisse une sensation de vin un peu court. La bouche est un peu brouillonne. C’est dommage parce que ce que j’ai goûté du domaine par ailleurs était vraiment d’une très bonne stature… Mais cette entrée de gamme n’emballe pas. Bien + (0 points)

Roussette de Savoie, Domaine Giachino, Altesse 2014

Nez très floral, iris, miel floral. La bouche est intéressante, texture relativement épaisse, vif, très jolie tension. Notes végétales en rétro-olfaction. Amers structurants. Très légères notes oxydatives en rétro. Cela forme un ensemble assez complexe en bouche qui mériterait 3-4 ans de bouteille pour s’homogénéiser. C’est certainement la Roussette la moins mure de tout l’échantillon de vins dégustés et pourtant l’équilibre est très intéressant. Bien ++/ Très Bien (6 points)

Roussette de Savoie, Domaine Céline Jacquet 2013

Nez très aromatique joliment fruité. Mangue verte, très floral en bouche. La vin étire de longs aromes floraux, joliment tendu et très salin en bouche. Bel exercice convainquant. Très Bien + (7 points)

Roussette de Savoie, André et Michel Quénard 2013

Nez d’amande amère, de fruit secs, de miel : un ensemble plus tertiaire que le vin de Céline Jacquet dans le même millésime. La bouche est digeste, facile, coulante, bien tendue mais pas très longue aromatiquement. Finement salin. Très Bien + (9 points)

Roussette de Savoie, Jacques Maillet, Autrement 2013

Nez de poire cuite, miel, très « chenin nature ». La bouche est riche, sans traces de dureté que l’on aurait pu avoir dans de précédents vins. La finale et lé rétro-olfaction sont arômatiques sur des arômes plutôt oxydatifs. La finale est bien tendue. C’est bon. Très buvable. Le seul regret que je pourrais avoir c’est de finalement ne pas pouvoir être en mesure de retrouver le cépage… (le terroir je n’en parles même pas mais je ne suis pas à ce niveau là en matière de Roussette). C’est un bon vin bio plutôt nature et il y a bon nombre de vins en France de cépages différents qui lui ressemble… mais je le bois avec plaisir. Très Bien (7 points)

Roussette de Savoie, Gilles Berlioz, El Hem’ 2012

Superbe nez miellé, fondant et dense. La bouche est très dense, très épaisse, structurée sur ses amers. C’est un vin très compact en bouche, légèrement salin. Si l’exercice est de nous faire comprendre ce qu’on peut faire avec de faibles rendements sur de l’Altesse, c’est convainquant. En revanche on peut regretter que cette densité écourte un peu la bouche même si le vin est très présent aromatiquement en rétro-olfaction. Très Bien + (7 points)

Seyssel, Maison Mollex, Roussette Vieilles Vignes 2011

Nez floral, miel liquide, noix. La bouche est assez large, un peu oxydative, légèrement amère avec une petite vivacité et une finale miellée. Il n’est pas facile de passer après le vin précédent. Bien ++/Très Bien

Roussette de Savoie, Domaine des Orchis, Quintessence d’Altesse 2011

C’est un nez étrange à la fois réducteur comme certains Rieslings allemands et oxydatif. On a aussi l’impression d’un boisé discret. Un nez un peu difficile à qualifier mais un peu brouillon à ce jour. La bouche est bien structurée, belle tension. Pas très long aromatiquement. Bien ++ (1 point)

Roussette de Savoie, Louis Magnin, 2011

Nez éclatant, dense et complexe de citron confit, de miel, d’agrumes. La bouche est équilibrée, riche mais parfaitement tendue. La rétro-olfaction offre une longueur aromatique superlative accompagnée par de beaux amers. Superbe… quand on pense que 2011 n’est pas censé être un millésime terrible en Savoie. Excellent (18 points).

Roussette de Savoie – Marestel, Domaine Dupasquier, Aimavigne, 2010

Nez de fruits confits, de miel, la bouche offre une sensation de mangue très mure comme dans certains Grüner Veltliner (tiens c’est la prochaine séance d’ailleurs). Un bouche cuite, mure complexe qui offre des touches de caramel en finale. Évidemment… une Marestel de Dupasquier… le vin qui a le don pour emballer tous les groupes de dégustateurs. Très Bien ++/ Excellent (21 points – vainqueur du collectif ce soir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *