Compte-rendu : Riesling mosellans

On s’est fait plaisir. Ce sont de très jolis vins que nous avons goûté ce soir. J’ai été vigilant à proposer des vins avec un peu d’âge car les jeunes rieslings allemands soulèvent parfois des frustrations de boire les vins trop tôt. De fait le 2012 et même le 2014 qui n’est pas l’année la plus fabuleuse, se sont très bien goûté.

Mosel, Weingut Wegeler, Sonnenuhr, Riesling GG 2017

Joli nez citron vert, camomille. Bouche très grasse, ample. L’acidité ne domine pas le vin mais apporte une belle fraîcheur. Finale sur des notes d’orange. Un vin intéressant à garder pour en évaluer l’évolution. Très Bien + (7 points)

Mosel, Fritz Haag, Brauneberg Juffer Sonnenuhr, Riesling, GG 2016

Premier nez légèrement terpénique qui s’efface pour proposer une sensation assez maturité de la vendange au nez. L’agrume est un peu cuit. La bouche offre une palette plus cuite avec des arômes de mangue et de passion. Relativement peu vif. C’est un vin qui a pris le soleil. Très Bien (4 points)

Mosel, Heymann-Löwenstein Riesling Kirchberg GG 2014

Premier nez un peu grille, arômes complexes d’agrume et d’orange. La bouche dénote un début d’évolution. Belle épaisseur, belle tension. Très long en bouche structuré sur des amers puissants et élégant. Ce n’est pas le plus prestigieux des vins du domaine mais il est à parfaite maturité aujourd’hui. Le rapport plaisir/prix est remarquable. Très Bien ++ (10 points – Dauphin du collectif ce soir)

Mosel, VAN VOLXEM Riesling Bockstein Spätlese 2015

Citron / citron vert, sucrosité assez fine et discrète, assez gras, vif, notes de brioches en finale. A faire vieillir. Très Bien  (4 points)

Mosel, Egon Müller, Riesling Scharzhofberger Spätlese 2013

Verveine citronée, nez intense. Bouche marqué par une sucrosité légère, frais en bouche. Bien tendu sur une acidité encore très présente. Sensation de poire un peu pochée en finale qui dénote un début  d‘évolution. Intéressant à ce jour. Pas sûr que ce vin vieillisse très bien. Très Bien + (4 points))

Mosel, Joh. Jos. Prüm, Riesling, Wehlener Sonnenuhr Spätlese 2012

Nez assez classique, citronné avec des notes de paille séchée. La bouche est très onctueuse, grasse, le vin est mur. L’acidité est fondue dans le vin et offre un équilibre extrêmement harmonieux en bouche. Très Bien ++ (6 points)

Mosel, Markus Molitor, Riesling Zeltinger Sonnenuhr Auslese** 2015

Nez de mirabelle, de reine-claude. Très bel équilibre gras/sucre. Légère pointe de gaz carbonique. Finale terpénique. Pas très long en bouche mais le capital est présent pour offrir une belle garde. Très Bien + (12 points – gagnant du collectif ce soir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.