Compte-rendu : le millésime 2003 en Muscadet

Autant vous dire tout de suite, c’est un compte-rendu de dégustation en retard de juin 2018. J’avais perdu les bouts de papiers sur lesquels j’avais rédigé le compte-rendu et je les ai retrouvés au fond de mon garage. Je trouvais intéressant qu’il puisse rester une trace de cette dégustation.

2003, on s’en souvient, c’était le millésime de la (première grosse) canicule au mois d’août. Le ban des vendanges a eu lieu le 19 août : c’est le ban le plus précoce que n’a jamais eu le vignoble du Muscadet. Les niveaux d’alcool élevés ont d’abord fait pâmer les vignerons… mais la faiblesse de l’acidité malique a fait retomber les espoirs d’un millésime équilibré.

2003, cela été un déclencheur pour de nombreux vignerons. Ils se sont aperçus pour beaucoup d’entre eux, le goût d’un Muscadet concentré et puissant. Et alors que ce n’était pas l’équilibre globalement recherché avant ce millésime, nombreux sont ceux qui ont aimé cela. Et 2003 a sans doute contribué à ce que certains vignerons rentrent dans une démarche de crus communaux.

Finalement, il faut goûter les 2003 au milieu des 2003 : c’est beaucoup plus facile. Les 2003 au milieu des autres millésimes, c’est le vilain petit canard, mais quand on ne goûte un 2003 parmi ses pairs ; ma foi, on s’habitue…

Bon pas de surprise non plus, les vins qui ont été les mieux appréciés ont été les vins produits sur des terrains argileux avec de forte rétention d’eau. 2003 a un peu bouleversé la hiérarchie habituelle des terroirs : qu’est ce que cela nous présage pour les millésimes à venir ?

Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Domaine des Morines (Marcel Branger) 2003
Vanille, rhum raisin, bouche grasse et enrobante dotée de larges amers Bien ++ (4 points)

Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Domaine Henri Poiron, Le Fief Giraud 2003
Joli nez engageant sur des notes de citron confit, la bouche offre peu d’acidité, moins d’amers que le précédent vin mais une bouche grasse et mure qui se dévoile petit à petit. Il fera merveille avec un beau poisson. Très Bien/Très Bien + (1 point)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine de Beaurepaire (JP Bouin), Haut Clos de la Pierre 2003
Premier nez un peu réducteur qui s’ouvre sur des notes de fenouil, de vanille, de menthe. Bouche assez élégante, moyennement vive, beaux amers. Un peu courte en bouche cela dit. Très Bien/Très Bien + (10 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine des Landes de la Chaboissière, Georges et Guy Desfossés, Schiste 2003
Fruits jaunes, pêche, melon d’eau, très jeune au nez. La bouche est gourmande, juteuse, bien tendue. Très Bien +/ Très Bien ++ (7 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine des Landes de la Chaboissière, Georges et Guy Desfossés, Granit 2003
Nez un peu plus végétal et floral, bouche large, compacte en bouche, amer marqué, bouche large légèrement compotée. Amer marqué. Très belle conservation. Bien ++ (2 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine Brégeon 2003
Pétrolé au nez, menthol, gaz, bouche vive et tranchante, rétro-olfaction fumée. Tendue. Très Bien (5 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine Michel Luneau et Fils, Mouzillon-Tillières, Tradition Stanislas 2003
Vanille puissante au nez, bouche large et gourmande, légèrement oxydative, vive et acidulée, Très Bien + / Très Bien ++ (5 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine de la Rinière, Didier Pasquereau, Terre de Soleil 2003
Un vigneron qui nous a malheureusement quitté quelques semaine après être passé au domaine. Je lui avais dit que je mettrais le commentaire en ligne… c’est un peu tard mais ce vin situé sur un terrain très argileux n’a pas démérité dans la dégustation. Nez fin, fougère, bouche grasse, texturée finement acidulée. Un équilibre très élégant. Très Bien +/ Très bien ++ (8 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine de la Chauvinière, Jérémie Huchet, Granit de Château-Thébaud 2003
Nez un peu réducteur, bouche très grasse et très intense, finale légèrement acidulée, léger perlant. Il offre une gourmandise certaine alors que ce vin ne s’est pas bien goûté dans les dégustations comparatives de la gamme, il ressort assez favorablement ici… on s’habitue au millésime 2003… Très Bien + (4 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine de la Pépière, Clos des Briords 2003
Nez plus évolué, miellé (comme les « sur lie »). La bouche est discrète, vive et bien tendue. Rétro miellée sur des notes de tilleul. Bien ++ (3 points)

Muscadet, Domaine de Beaurepaire, Cuvée Baptiste 2003
Nez aguichant, fruité, pêche, abricot, poire. Bouche assez grasse, fine et délicate. Jolis amers. Très Bien + / Très Bien ++ (11 points – vainqueur du collectif ce soir)

Muscadet des coteaux de Grandlieu, Domaine des Herbauges, Le Légendaire 2003
Nez un peu plus évolué, bouche crémeuse qui sait rester vive, mais plus évolué, oxydative en finale. Bien ++ (0 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Clos des Montys, Vignes de 1914, 2003
Premier nez sur des notes de pin, de raisin confit qui s’ouvre sur des arômes très complexes de souk, et de pain d’épice. Face à ce nez d’une intense complexité, la bouche bien qu’assez crémeuse est presque en demi-teinte. Agréable toutefois. Très Bien ++ ( 6 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine des Cognettes, Frères Perraud, Clisson 2003
Nez rhum-raisin, agrumes cuits, assez oxydatif, bouche large, cuite, chaude. C’est un style. Bien ++/Très Bien. (10 points)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *