Compte rendu de dégustation : le cru Muscadet de Sèvre et Maine Clisson

6 ans après la première séance dédié au cru Clisson qu’est-ce qui a changé ?

  • Et bien d’abord Clisson est devenu un cru communal à part entière. Les vins que nous goûtons arborent fièrement le « Appellation Muscadet de Sèvre et Maine Clisson Contrôlée ».
  • Ensuite, ce qui change, ce sont les étiquettes, du modèle unique destiné à se créé une identité commune, les étiquettes ont pris leur liberté depuis que le cru a été officiellement lancé.
  • Ce qui change aussi c’est l’ouverture à l’Ouest. Le cru Clisson s’est initialement développé autour du village de Bournigal, proche du site du festival Hellfest de Clisson s’est étendu sur les communes de l’Ouest de la zone granitique qui singularise le Cru Clisson. Le Cru Clisson a même traversé la Maine. Ainsi, du côté des puissants domaines de Château-Thébaud, de nombreux premiers Clisson sont nés. Nombreux sont encore en élevage et il faudra sans doute un peu de temps avant de les goûter.
  • Ce qui a changé c’est l’expansion du cru. Désormais 100 hectares sur 233 parcelles sont revendiqués par 27 vignerons. Une première révision de l’aire géographique a même été présentée au CNAOC pour d’une part exclure les parcelles suspectées de trop flirter avec les Gabbros du cru Gorges et d’autre part d’ouvrir la discussion sur certaines parcelles du sud (de la commune d’Aigrefeuille S/ Maine particulièrement).
  • Ce qui change, ce sont aussi sans doute les tempéraments des vins. Ainsi, les vignerons de Gorges qui font du Clisson (Gilles Luneau, Martin-Luneau) se repèrent comme le nez au milieu de la figure au milieu de la dégustation : c’est compliqué de faire un vin rond quand on est vigneron de Gorges.

Voici le petit exposé de Jean-Baptiste qui permet de visualiser l’appellation et les dates marquantes.

Les 2014 sont un petit peu fermés au nez en ce moment. Il leur faudrait 6 mois de plus. La dégustation s’est déroulée en aveugle. Comme d’habitude, le groupe a attribué trois points aux trois vins qu’il a préférés. Mes notes personnelles (qui suivent ou non le groupe) vont  de « médiocre » à « excellent » (et « grand vin » exceptionnellement)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Château Elget (Gilles Luneau) 2014
Nez de feuille d’orange, bouche, vive, nerveuse, pointue, texture de moyenne intensité. Bien ++ (1 point)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Patrice Heraud 2014
Joli nez aromatique sur des notes légèrement évoluées, mur, fruit cuit, chaud en bouche. Puissants amers. Un style très différent du premier. Bien ++ (4 points)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Domaine des Cognettes, Stéphane et Vincent Perraud 2014
Nez moyennement aromatique sur des notes de blédine, vanille, poussière de cailloux, compliqué à décrire mais qui donne une impression de fraîcheur et de maturité. La bouche est d’une douceur confondante, onctueux. Un bel équilibre porté par de beaux amers. Très Bien +/ Très Bien++ (8 points)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Domaine de la Pépière 2014
Nez assez fermé mais encore une fois se décèle des arômes murs et frais assez engageants. Jolie bouche acidulée, mure, très digeste. Superbe tension en bouche. Vraiment un bel équilibre. Très Bien ++. (5 points) C’est la bouche que je préfère de la série. On dévoile l’étiquette ; tiens c’est les copains. Bien joué.

Résultat de recherche d'images pour "Clisson pépière 2014"

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Laurent Perraud 2014
Nez mur, grillé, crème patissière, texture épaisse en bouche, mure. Un bel équilibre dans un style qui me semble bien mûr. Très Bien + (11 points). J’avais misé Bruno Cormerais sur ce vin… raté.

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Martin-Luneau 2014
Nez vert (feuille) avec quelques notes un peu fermentaire. Bouche vive, tendue, texture  moins enrobante que les précédents vins. À garder et à regoûter plus tard. Bien+/Bien++ (0 points)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Domaine de l’Epinay (Sylvain et Cyrille Paquereau) 2014
Nez extrêmement expressif qui sent l’agrume, la confiture d’orange. La bouche est très gourmande, mure, tension acidulée. Très belle expression Très Bien+/Très Bien ++ (13 points vainqueur du collectif ce soir)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Domaine Bruno Cormerais 2013
Bouchon pour certains, acescence/volatile pour d’autres : à la fois très mur et très vif en bouche. Nous pensons (et espérons) que la bouteille a un problème. (Non noté)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Damien et Vincent Papin 2013
Nez moyennement ouvert sur des notes élégantes de feuille de citronnier. Bouche ou domine des aromes de crème de citron, un bel amer, touches de citron cuit en rétro-olfaction. Moins texturé que d’autres vins (effet millésime) mais qui donne une sensation de typicité et de droiture. Un domaine à suivre. Très Bien (5 points)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Christian Gauthier 2012
Nez assez net moyennement aromatique sur des aromes d’orange, de pot pourri (arômes plus tertiaires). La bouche est dominée par une acidité malique particulièrement mordante pour l’appellation (effet millésime là encore).  Bien++/Très Bien (1 point)

Muscadet de Sèvre et Maine Clisson, Christian Pineau 2012
Nez un peu fermé, bouche à la fois très mure et très tendue, vive. Équilibre agréable. Bien ++ (3 points)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *