Compte-rendu Séance Marlborough (NZ)

Compte-rendu de la séance Vertivingstone du 13 février 2020  proposé par Jean Philippe Raffard et Eryck Ponseel.

Cette séance était une invitation au voyage aux antipodes, en Nouvelle-Zélande, un pays qui connaît une situation singulière sur la planète vin.

Ce pays de 6 millions d’habitants, peu consommateurs de vins et sans tradition viticole trouve le moyen de se hisser au 20ème rang mondial avec 38 000 hectares plantés, 3,1M hectolitres produits en 2016 (source OIV) et plus d’un milliard de dollars générés à l’export.

On revient de loin ! Il y a 60 ans, il ne restait que 600 ha de vigne survivante du phylloxéra, de la prohibition et du désintérêt des investisseurs. Et puis survint le boom de la fin du siècle dans la région de Marlborough où, sur un sol caillouteux et drainant issu d’anciens glaciers, les plantations de vigne ont explosé (25 000 ha) avec le sauvignon blanc (80%) connaissant un succès planétaire. Aujourd’hui on compte environ 120 domaines où les plus grandes groupes internationaux (Constellation, Montana, Pernod-Ricard, LVMH, Brandcott) côtoient les domaines familiaux pratiquant de plus en plus une agriculture bio.

10 vins, tous issus de la région de Marlborough furent servis, voici les commentaires d’Eryck et les notes des participants :

  1. Misty Cove – riesling – 2015 (11 pts)
    1. Nez aromatique, note de pétrole
    2. Frais sur le raisin, une légère acidité
    3. C’est simple, agréable avec de la fraicheur.
  2. Kim Crawford – Spitfire –sauvignon 2017 (0 pt)
    1. Très aromatique, très envahissant, sur la fougère, puis le pamplemousse, forte intensité.
    2. Acide, c’est frais
    3. Le retour des arômes sur le pamplemousse a un côté peu naturel, maquillé.
  3. Fault Line – sauvignon 2018 (0 pt)
    1. Nez discret, des fleurs blanches, de la fougère.
    2. Bouche acidulée, avec un arrière-gout de carotte
    3. C’est court, simplissime
  4. Mount Nelson – sauvignon 2018 (0 pt)
    1. Il sent le soufre, le nez est désagréable. En bouche, c’est sec, acidulé, grossier. Une odeur de melon vert.
  5. Edmond de Rothschild Heritage –Rimapere  sauvignon 2018 (13 pts)
    1. Le pipi de chat, le bourgeon de cassis typique des sauvignons un peu jeune, puis le poivron vert et le caoutchouc. 
    2. En bouche c’est équilibré, aromatique sans excès, sans défaut avec de la matière.
  6. Cloudy Bay –LVMH – sauvignon 2015 (12 pts)
    1. Le nez est discret, il y a du bois.
    2. C’est sec, de la fraîcheur, c’est agréable et assez élégant, des notes citronnées.
  7. Huia Estate – chardonnay – 2016 (11 pts)
    1. Nez un peu réducteur, avec un peu de souris.
    2. En bouche, c’est frais, vif, complexe, sur le citron, et les fruits exotiques.
  8. Wild Rock – Capricorn –pinot noir 2016 (0 pt)
    1. Le bois est dominant, excessif, un peu de caramel.
    2. C’est assez évolué, un peu chaud, des arômes de pinot noir assez simples.
    3. La finale est astringente, le vin est trouble.
  9. Babich Estate – pinot noir 2015 – (7 pts)
    1. Un peu boisé mais sans être envahissant, il y a du fruit rouge, cerise bien mûre, groseille.
    2. De la complexité, une finale un peu asséchante avec de la groseille.
  10. Villa Maria Estate – Seddon Single Vineyard– pinot noir 2013 (17 pts, vainqueur de la soirée)
    1. Le bois est fondu avec des arômes de pruneaux, de confiture de vieux garçon, c’est un peu animal.
    2. Concentration, il y a de la chaleur due à l’alcool, la finale est avec une douce longueur.
  11. Framingham– Noble Riesling – 2018 (hors notation)
    C’est un vin liquoreux, doux et sucré, un bonbon, il sent la fraise, l’abricot, c’est une délicatesse régressive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *