Le millésime 2007 en Muscadet : Compte-rendu

Deuxième séance Verticadet dédié au Millésime 2007 en Muscadet

En Muscadet, 2007 a été marqué par un débourrement précoce grâce à des températures élevées en Avril. Mais à partir de mai jusqu’à fin août, l’année a été marquée par des niveaux de pluie deux fois plus élevés qu’une année normale. Toutefois à partir du 22-23 août, un temps froid et ensoleillé s’installe, une augmentation des chaleurs du 5 au 10 septembre et de nouveau un temps froid et ensoleillé à partir de cette date. Le millésime a certainement été sauvé par son arrière saison. Les acidités ont toutefois peu baissées avec ce temps froid… le millésime sera marqué par des Muscadets bien vifs.  Le rendement moyen sur les Sèvre et Maine sera de 42hl/ha.

En termes phytosanitaires, le millésime 2007 a été une des années les plus difficiles depuis 1993. Le Mildiou apparaît dès le premier mai et ne lâchera pas les vignerons. Le millésime 2007 a aussi été très compliqué pour les bios qui ont dû multiplier les rotations de tracteurs pour traiter. Certains producteurs bios ont dû se contenter de petites récoltes avec des raisins qui ne parvenaient pas à murir à cause des attaques du mildiou sur les feuilles…  d’autres s’en sont mieux sortis… mais ce ne sont pas les vins des vignerons bios qui nous auront le plus marqué dans la dégustation.

Il est rare que les vignerons citent spontanément 2007 comme un bon millésime à Gorges mais sur les terrains précoces et séchants du secteur du cru communal Goulaine, du secteur des orthogneiss de la Haie Fouassière ou du secteur des granits de Clisson, certains vins se sont révélés être de très jolies bouteilles. Pour beaucoup, ce sont des vins qui peuvent supporter une longue garde et même demandent encore une longue garde avant que les bouches ne se fondent parfaitement.

Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Alain Olivier 2007

Nez très intéressant assez nettement tertiaire : ciré, empyreumatique, balsamique, fruité. La bouche offre une vivacité intense, des amers notables et une attaque assez enrobante. L’ensemble n’est pas très fondu en bouche mais le nez est net et très agréable. Très Bien (1 point)

Muscadet de Sèvre et Maine, Château du Coing de Saint Fiacre, Comte de Saint Hubert 2007

Nez assez peu intense moins évolué, légèrement végétal (anis), pêche blanche, sensation lactée/beurrée au nez et crémée en bouche. Attaque souple, aimable, pas très vive. Encore jeune, pas une très grande allonge, peu d’amers. Y a-t-il eu une malo partielle sur le St Hubert 2007 ? Bien+ / Bien ++ (0 points)

Muscadet des Coteaux de la Loire, Pierre Guindon, Roche de Loire 2007

Nez très expressif racinaire, gentiane, bonbon la Vosgienne, menthe, pinède. Bouche très effilée ; vive, tendue. Longue rétro-olfaction sur le pin, l’alcool à bruler. Une chose est sûre, les vins de Pierre Guidon sont uniques et repérables entre tous. Mais qu’est ce qu’il met dedans ? Très Bien / Très Bien + (1 point)

Muscadet de Sèvre et Maine, Stéphane et Thierry Luneau, Mouzillon-Tillières- Tradition Stanislas 2007

Poire-vanille anisée, pate à tarte au nez. Bouche onctueuse et texturée très large. Belle tension acidulée en bouche. Bouche très précise. Très élégante. Un vin qui en a encore sous la pédale pour évoluer encore favorablement. Très Bien ++ (7 points)

Muscadet des Côtes de Grandlieu, Domaine des Herbauges, Herbadia 2007

Joli nez très élégant, fruité, fleurs blanches discrètes et très élégante. Un nez de Bourgogne blanc élégant. L’attaque est onctueuse comme du gras de glycerol, l’amertume assez marquée, une fin de bouche très tranchante, très vive : un équilibre vif-amer. Un noble Muscadet avec beaucoup d’authenticité qui devrait encore bien vieillir pour que la bouche se fonde. Très Bien (5 points)

Muscadet de Sèvre et Maine – Le Pallet, Jubilation le Pallet 2007

Odeur de fût neuf, vanille, caramel. Bouche très marquée par le fût, amère, épaisse, mure. Bon c’est un vin trop marqué par son fût et aplati par sa malo. Les nouveaux millésimes du Pallet sont beaucoup mieux que cela. 2007 aura été une erreur de casting. Bien (3 points)

Muscadet, Château la Preuille, Tête de cuvée 2007

Nez marqué par le solvant (white spirit) le pétrole, la gentiane et divers arômes tertiaires de fruits cuits. La bouche est dominée par des arômes de solvants, très vifs manquant un peu de densité. Finale sur le rhum raisin et l’alcool. Pas très engageant. Un rendement plus faible n’aurait sans doute pas nuit. Bien

Domaine Brochard, Château d’Amour, Cuvée Excellence 2007

Nez fruité, farine (légère réduction) qui s’ouvre sur des fruits blancs et des arômes anisés. Bouche chaude et mure puis vive, très vive, très très vive, très tartrique. Une bouche en deux parties. Un vin qui devrait supporter une bonne garde. À regoûter dans une décennie. Bien ++ (2 points)

Muscadet de Sèvre et Maine – Clisson, Vincent et Stéphane Perraud 2007

Nez mur très discret. Les détecteurs à acidité volatiles du groupe ont sonné…  La bouche est très élégante : mure, acidulée, noisette en bouche. Le nez manque peut-être un peu de netteté mais la bouche est superbe… Très bien (4 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Jean-Luc Viaud, Goulaine, Fleur de Panloup 2007

Nez très complexe, perception aromatique intense mure et cuite, crème aux œufs, fenouil. Bouche enrobante, très bien tendue, superbe équilibre acidulé. Excellent (10 points – vainqueur du collectif)

Panloup

Muscadet de Sèvre et Maine, Vincent Pineau, Goulaine Fleur de Roche 2007

Nez très aromatique, fruité, malté, mangue cuite. Bouche assez crémeuse. Un peu courte en bouche. Acidité discrète. Finale portée par ses amers. L’aromatique est long en bouche. Bien ++ (0 points)

Muscadet de Sèvre et Maine, Pierre Luneau Papin, Goulaine, Semper Excelsior, Clos des Noelles 2007

Nez puissamment aromatique sur les fruits de la passion et une fraîcheur épicée qui pourrait presque évoquer le cannabis. La bouche est construite tout en largeur avec une vivacité en deuxième partie de bouche. L’amertume tire joliment la bouche. Très Bien+ (5 points)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *