Compte rendu séance vins doux de Méditerranée

Séance moelleux passerillés de Méditerranée chez Vertivinus ou je me suis incrusté en lieu et place du commentateur officiel du groupe.

Muscat de Samos, Cave coopérative de Samos, Anthémis 2005
Robe de couleur café, nez muscaté, raisin sec, onctueux et bien vif en rétro-olfaction. Empyreumatique en rétro-olfaction. Très Bien (7 points – vainqueur du petit collectif de ce soir)

Passito de Pantellaria, Domaine Carla Pelligrino 2012
Nez assez complexe sapin-épicea, marie-jeanne, bouche très enrobante, huileuse sans chaleur d’alcool, sans acidité. Un ensemble très homogène. Très Bien + (4points)

Moscato di Pantellaria, Donnafugata, « Ben Rye »
Nez très expressif, marmelade, compote d’abricot, légèrement acescent, moelleux, rond, très vif et très long en bouche sur des notes d’abricot. Très belle tension… on commence à rentrer dans le registre de l’extrême. Très Bien ++/excellent (6 points)

Val di Neto IGT, Domaine Librandi, Passito, la Passule 2007
Volatile impressionnante. Très acétique, bouche dissocié (0 points, Moyen)

Melizie Passito, Mastroberardino 1998
Nez âgé, retsina, citron, sapin, bouche assez boisée, très vif, citronné, vif. Bien ++/très bien (0 points)

Rio Patras, Domaine Parparoussis, Moschato Riou Patron 2008
Nez qui pète le muscat mur, mangue, exotique, confiture de fraise. Très rond avec une finale légèrement acidulée. Très bien + (4 points)

Muscat de Céphalonie, Domaine Sklavos 2009
Volatile, acétique, cidre, la bouche est assez sympa en revanche : ronde, grasse, …sans SO²… un vin un peu bancal toutefois. Bien (2 points)

Santorin, Domaine Hatzidakis, Vinsanto 2003
Nez violemment acescent, notes de champignon blanc en bouche, tanin, extrêmement vif, rétro-olfaction sur des notes de bois humide, poussiéreux… 7 ans d’élevage un vin extrême qui ne peut pas laisser indifférent… un vin qui raconte autre chose que des fruits ou des fleurs… très Bien + (4points)

Santorin, Domaine Sigalas, Apiliotis 2008
Un nez qui raconte beaucoup de choses : puissamment acescent, cerise cuite, crème de cassis, forêt noire, quetsche, chocolat. Bouche très sirupeuse, violemment acide, très tannique… un tanin pourtant assez fin… un vin évidemment extrême. Très Bien ++/Excellent (6 points)

Marsala, Cantine Florio, Terre Arse 2000
Erreur de casting que ce Marsala sec que l’on pensait sucré. C’est un équilibre sur des notes de café et d’herbes médicinales, oxydatif. La bouche sèche est portée par un terrible amer… au milieu de tous ces vins sucrés… c’est comme un corbeau dans un champ de mouette… Très Bien + ( 1 point)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *