Vertivinus – Le cinsault – Jeudi 20 novembre 2014 – Château de la Frémoire

Troisième séance de Vertivinus est consacrée au cépage cinsault. Etant arrivé en retard, je n’ai pas pu prendre de notes sur les explications fournies par Romain sur le cinsault à l’ensemble du groupe. Aussi je me permets de renvoyer les lecteurs vers les deux liens suivants:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cinsault : une référence classique

http://blog.midi-vin.com/histoire-vigne-vin/cinsault-cepage-mediterraneen-006342 : d’autant plus intéressant que certains vins dégustés par le groupe sont mentionnés dans ce blog.

 

La dégustation de la séance se compose de dix vins :

 

 

IGP Coteaux du Libron Domaine Emile et Rose Cuvée Les 5 sceaux 2013 (France – 6€) : nez cire, poivre et cassis. Légère réduction. L’attaque en bouche est ronde avec une trame tannique souple. La finale est longue et acide avec des notes tabac. Bien.

 

 

Domaine Louis-Antoine Luyt Cinsault Coelemu 2013 (Chili – 13.90€) : nez fraise, framboise, de fruit cuit. L’attaque en ouche est fraîche avec une trame tannique asséchante et nerveuse. La finale est tendue avec des notes alcool. Bien+.

 

 

Vin de France La Sorga 2012 (France – 13.20€ – macération en grappes entières pendant 104 jours, puis un an d’élevage en cuve) : nez mûre, cannelle, un peu alcooleux. L’attaque en bouche est rond, les tannins sont poudreux, certains dégustateurs notent une pointe de volatile. Finale acide et oxydative. Vin un peu grossier. Assez Bien.

 

 

Vin de France Domaine des Dimanches LE C. (France – 12€ – sable et calcaire, 2 mois de macération en grappes entières) : nez prune compotée, alcooleux et chaud. L’attaque en bouche est sirupeuse, avec des notes mentholées et une trame tannique souple. La Finale est acide et chaude. Beaucoup de plaisir gustatif avec ce vin. Très Bien.

 

 

Vin de France Domaine Anne Gros La CinsO 2012 (France – 15€ – vigne de 50 ans sur grès et marnes, élevage en cuve): nez animal, « bête à poil », zan, réglisse et thym. Attaque en bouche avec des notes épicées et des arômes de cuir. La finale est poivrée, belle acidité, un peu chaud. Assez Bien.

 

 

Vin de Pays de L’Hérault Domaine d’Aupilhac Les Servières « Un siècle de cinsault » (France – 10.95€ – vignes plantées en 1900. 20 jours de macération avec pigeage. 7 mois en foudre) : nez avec des notes mentholées mais globalement discret. L’attaque en bouche est douce, avec une trame tannique un peu asséchante. Finale acide qui progressivement s’adoucit. Assez Bien+.

 

 

Vin de France Domaine de Rapatel Sein-Seau 2007 (France – 14.95€ – sol argilo-calcaire et galets roulés) : nez cerise, fruits compotés avec une note d’alcool. L’attaque en bouche est sucrée, avec une acidité progressive ainsi que de la chaleur. Notes de chocolat, moka. Finale chaude. On dirait un vin cuit. Note de banyuls. « Maury-esque ! » s’exclame un dégustateur conquis. Bien+.

 

 

IGP de L’Hérault Domaine de la Terrasse d’Elise Le Pradel 2012 (France – 23€ – 100% cinsault élevé 12 mois en barrique neuve) : nez léger de groseille, « déroutant » pour certains dégustateurs. L’attaque est acide et tendue. Note de fruits verts. Finale longue et chaude. Assez Bien.

 

 

IGP de L’Hérault Domaine de la Terrasse d’Elise Le Pradel 2008 (France – 20€ – 100% cinsault élevé 12 mois en barrique neuve) : nez pamplemousse, un peu mentholé. L’attaque bouche est douce, un peu sirupeuse, suave avec des notes poivrées. C’est in vin tout en finesse pour bon nombre des dégustateurs qui tranche avec son petit-frère gouté précédemment. Bien+.

 

 

Coteaux-du-Languedoc Domaine Mas Jullien Carthagène 2013 (France – 17.50€) : nez rose, mirabelle, coing. L’attaque en bouche est sirupeuse et voluptueuse, avec des notes de roses. Finale peu longue et un peu chaude. « Un vin de digestif » pour certains dégustateurs. Bien.

 

 

Les vins les plus appréciés par les dégustateurs sont ex-aequo le Domaine de la Terrasse d’Elise (2008) et le Domaine de Rapatel.

 

Il est par ailleurs intéressant de noter qu’une majorité des vins dégustés sont issus de vignobles soit conduits en bio soit avec un souci avéré de respecter la nature puis de vinifier de la manière la moins interventionniste possible.

 

 

A bientôt.

 

Partager l’article !   Vertivinus – Le cinsault – Jeudi 20 novembre 2014 – Château de la Frémoire: Troisième séance de Vertivinus est consacrée au cépage ci …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *