Compte rendu Vertivingstone : Greco di Tufo, Fiano di Avellino

Séance Vertivingstone consacré aux vins blancs de Campanie : Fiano di Avellino et Greco di Tufo.
La Campanie offre des vins blancs d’une fraîcheur délicieuse. Le vignoble est situé plus de 250 m plus haut que Naples avec 4 ou 5 degré de moins en moyenne et nos bouches sont souvent titillées par des sensations acidulées, des tensions qu’on ne retrouve que dans les plus beaux cépages au monde. Je le pensais bien mais je confirme que les rapports qualité prix des deux DOCG de vins blancs de Campanie sont remarquables. Deux styles se croisent : les petites productions de vignerons consciencieux et imaginatifs et la précision œnologique des gros négociants. Tout en offrant une palette de vins variés, le niveau qualitatif moyen est toutefois d’une très bonne homogénéité.
Concernant les deux cépages et les deux zones d’appellations, les distinguer, ce sera l’étape suivante.

  

Fiano di Avellino, Feudi di San Gregorio, 2010
Moyennement expressif, il offre en revanche des parfums variés floraux, abricot, poire. Bouche fraîche, saline et agréablement acidulée ; petit amer assez fin et rétro-olfaction sur la poire miellée. Moderne, variétal mais efficace. Bien ++/Très Bien – (3 points)

  

Fiano di Avellino, Ciro Picariello 2009
Nez précis, fruité. Goût plus « évolué », bouche assez épaisse, rétro-olfactions sensations de sous-bois, humus (asperge disent certains), bonne salinité, amertume. Curieux. Moyen +/Bien (4 points)

  

Fiano di Avellino, Colli di Lapio, Romano Clelia 2009
Nez réduit (croute de fromage), floral après une forte aération. Joli texture en bouche ample, amère acidulée et subtilement saline. Bien ++ (2 points)

 

Fiano di Avellino, Mastroberardino 2010
Fermentaire, bonbon anglais, poire banane. Assez bonne épaisseur un peu masqué par le gaz carbonique ; acidulé mais bon à revoir. Bien (4 points)

 

Fiano di Avellino, Rocca del Principe 2008
Beau nez fruité et floral et des sensations acidulées dès le nez. Bouche pleine mais superbement acidulée et tendue. Très belle longueur en bouche. Un vin très tonique, très étiré. On passe au niveau supérieur. Très Bien (16 points)

 

Fiano di Avellino, Vigna della Congregazione, Villa Diamante 2008
Nez éblouissant, très complexe, il offre des arômes d’ananas, de crème aux œufs, de miel et de fruits cuits. La bouche impressionne par son attaque très intense : un caractère très plein) et très sphérique (ovoïde ais-je écrit sur mon carnet dès l’attaque, une bouche mure qui sait rester parfaitement acidulée. Très belle définition. Excellent (26 points – vainqueur du collectif)


Greco di Tufo, Feudi di san Gregorio 2010
Très amylique ; bonbon acidulé, ananas moyennement expressif. Bouche acidulée mais la légereté de la bouche dérange après le précédent vin. Un peu court. Bien (à revoir) ; 0 points

 

Greco di Tufo, Mastroberardino, NovaSerra 2010
Nougat, fruité ; très frais au nez (menthe fraîche). Très belle tension de la bouche presque vif. La rétro reste très fraîche. Très Bien (7 points)

 

Greco di Tufo, San Guglielmo, Pères Bénédictins de l’Abbaye de Montevergine 2007
Nez très évolué sur des arômes de laine mouillée ; de suint. Bouche assez grasse, acidulée un peu dissociée mais convenablement tendue en fin de bouche. Bien + (12 points)

 

Greco di Tufo, Benito Ferrara, Vigna Cigogna 2007
Léger arôme d’alcool à bruler, de caramel. La bouche offre des palettes de crème brulée. Une amertume très balsamique ; un caramel un peu oxydatif très persistant ; la fin de bouche frise un peu la dissociation mais la rétro est longue sur des effluves de Chouchen. Très Bien. (13 points)

 

Partager l’article !   Compte rendu Vertivingstone : Greco di Tufo, Fiano di Avellino: Séance Vertivingstone consacré aux vins blancs de Campanie : Fiano di Avellino …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *