Vertivinus – Séance 1 – Jeudi 30 septembre 2010 – Château de la Frémoire

C’est un groupe composé de 17 dégustateurs qui assiste à cette première séance du groupe Vertivinus, consacrée au Carignan Noir, « le cépage à la mauvaise réputation »

 

C’est un cépage noir à grains blancs, d’origine espagnole (ville de Cariñena dans la province de Saragosse) Son installation dans la vallée du Rhône et en Languedoc-Roussillon date du début du vingtième siècle. C’est dans cette dernière région qu’il s’épanouit, y trouvant beaucoup de chaleur, des terrains rudes et caillouteux type schiste. « Il faut l’attendre d’abord à la vigne » car il arrive à maturité assez tard en comparaison des autres cépages locaux. Il est extrêmement sensible à l’oïdium mais supporte très bien les fortes sécheresses et le vent

Ses rendements élevés (plus de 60 hl à l’hectare) lui valurent pendant des années la réputation de cépage facile produisant des vins sans attrait. Il faut attendre les années 80-90 pour assister à une renaissance de ce cépage, grâce au progrès des techniques de vinification – notamment la macération carbonique qui apporte des arômes fruités au vin –  et aux convictions de quelques vignerons qui n’hésitent pas à abaisser les rendements de leurs vignes plantées en carignan afin de produire des vins de qualité.

 

Le carignan noir est aujourd’hui souvent associé à d’autres cépages (syrah, grenache ou cinsault) conformément aux cahiers des charges des nombreuses AOC du Sud de la France. On trouve néanmoins quelques cuvées 100% carignan (Fitou ou Corbières) qui seront ainsi classées en vin de table (VdT)

 

7 vins sélectionnés par Romain sont dégustés ce soir-là (les deux premiers le sont à l’aveugle)

 

Corbières VdT Clos de l’Anhel – cuvée Les autres 2007 (6.60€): 1er nez de vernis/chimique, intensité assez marquée de mûre et de cassis évoluant ensuite la figue et la myrtille. La bouche est chaude. On note un peu de gras. Les tannins sont assez peu marqués. La finale est pimentée. C’est un vin plutôt rustique. Assez bien.

 

Minervois VdT L’Oustal Blanc cuvée K 2009 (7€): 1er nez fruité, arôme amylique (vernis & fraise tagada) et de cerise. La deuxième table de dégustateur note des arômes de cuir. La bouche est gourmande et chaude, voire un peu alcooleuse.  On y trouve une certaine exubérance. La finale est assez persistante sur des notes de réglisse. C’est un vin carré. Assez bien+

 

Avant de goûter les vins suivants, Romain propose aux participants une caractérisation des tannins (école dite « australienne ») selon trois axes : la trame (peu serrée à très serrée), le grain (fin ou épais) et enfin le touché (doux, rond, séchant)

 

Fitou Domaine Bertrand-Bergé Cuvée Mégalithe 2007 95% Carignan, 5% Grenache (11.25€): 1er nez cuir, animal puis pétrole et mûre. Bouche chaude (mais pas trop) L’attaque du vin est plus progressive avec des tannins plutôt fins et soyeux avec une trame serrée. Goût acidulé en fin de bouche. Assez bien+/Bien

 

Corbières Domaine Les sabots d’Hélène. Cuvée La Mauvaise Réputation 2007 100% Carignan (13€) : nez cerise/mûre, violette, réglisse et plante médicinale avec une note de poivre. La bouche est chaude et enveloppe le palais lentement mais sûrement. Les tannins sont fins et serrés. On sent la puissance du vin. Bien+

 

Domaine Olivier Pithon Le Pilou 2007 100% Carignan (30€) : 1er nez huileux, assez discret, puis des arômes végétaux (bois vert, herbes) et mentholés. La bouche exhale des arômes de cuir et de marc de café voire cacao. La trame tannique est très serrée (un cran au dessus du précédent), la finale est acide et pimentée. C’est indéniablement un vin de caractère avec un bon potentiel de garde. Bien+.

 

Terra Alta 2 Finques Vi de Guarda Carinyena 2004 (Espagne – 19.14€) : 1er alcooleux au arôme de mûre puis des notes fumées/tabac. Plusieurs participants évoquent la banane flambée ou la crème pâtissière.  La bouche propose une trame tannique moins serrée que les deux précédents avec des notes ligneuses. Le vin est moins complexe. Assez bien.

 

Domaine du Roc des Anges Cuvée 1903 2005 (31.50€): Le nez est frais avec des notes de grillé et de cuir. La trame tannique est très serrée (comme de la craie en bouche) et exhale des arômes de marc de café voire d’alcool brun. Un vin très concentré, « qui en a sous la pédale » pour certains participants, un vin « qui appelle un bon cigare » pour un autre. Bien/Très bien.

 

 

Un rapide tour de table consacre le domaine Les sabots d’Hélène, devant le domaine  Olivier Pithon puis à égalité le 2 Finques et le Roc des Anges.

Image’ : http://www.chateauloisel.com/

 

Partager l’article !   Vertivinus – Séance 1 – Jeudi 30 septembre 2010 – Château de la Frémoire: C’est un groupe composé de 17 dégustateurs qui assiste à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *