Compte-rendu séance Mourvèdre

Voici le compte-rendu de la séance Vertivinus consacré au cépage Mourvèdre sous toutes ses coutures… il nous manquait juste le Mourvèdre pétillant. Commentaires de Romain.

Domaine de la Sorga Mourvèdre Rosé Le Désordre 2008 (10.50€ www.vins-etonnants.com)

Léger trouble visuel

Nez assez intense, très épice et grenadine.

Bouche droite en attaque sur des note de fruits rouges cuits, un peu de carbonique. Palette aromatique sur l’évolution, fraises écrasées, sureau, l’acidité se monter pointue en finale et affine bien un vins rosé original.

Bien

 

Fairview Mourvèdre 2006  (11.15€ – www.vinexus.de)

Nez  plutôt intense sur des notes de fruits rouges, cassis, groseilles, un peu cuir et feuilles.

Bouche très fraîche avec un tanins très léger et dompté en fin de bouche, on sent une vinification tout en maîtrise. Nuances de marc, jus de groseilles, finale un peu plus viandé avec une impression de frangipane et un peu de résiduel.

Moyen

(9 points donnés par le groupe)

 

Fairview Mourvèdre Spice Route 2007 Afrique du Sud  (11.30€ – www.vinexus.de)

Nez assez intense sur des odeurs de viande fraîche, d’herbe, champignons frais et quelques notes de terre humide.

Bouche fraîche et vive dès l’attaque avec un tanins fins mais peu serré, notes de fraises un peu compotées. L’acidité s’avère très présente tout au long de la bouche et confère une tension correcte malgré une sucrosité (bois?) un peu sirupeuse. Style assez moderne, on s’attendrait à plsu de structure compte tenu du nez.

Assez Bien

(9 points)

 

JL Denois Vins Rares Mourvèdre 2005 (9.90€ www.vins-etonnants.com)

Nez assez intense sur le bonbon, les herbes aromatiques, le thym, romarin et quelques notes de cuir.

Bouche plutôt épaisse mais sans impression sucrée avec un tanins  à maturité, plutôt fin sans être trop tapissant, jolis amers en final avec des nuances de grillées, noyaux et romarin, on aimerait juste plus de longueur mais un très joli vin à très joli prix.

Très Bien

(9 points)

 

D’Arenberg Mourvèdre Twentyeight road 2005 (18.91€ – www.vinexus.de)

Nez intense, assez maritime, iode et notes de laurier, coco et bois.

Bouche épaisse et suave, pas mal de sucrosité et rétro sur le coco, la tapenade. Le tanins se montre moyennement fins mais assez serré et considérablement arrondi, jolie acidité. Un vins très aromatique et plutôt complexe avec une agréable sensation de salinité mais l’ensemble et trop dominé par le bois.

Assez Bien

(14 points)

 

Bandol Domaine Tempier 2005 (25€ Vino Vini)

Nez moyennement intense, encore sur la retenue avec des variations sur les herbes du maquis, le cuirs, le noyau.

Bouche précise et vive avec une trame tannique fine et tapissante, incisive sans être désagréable. La finale révèle des notes de cuir, de terre, fruits noirs cuits sur un tanin fin et persistant. Très joli potentiel, encore jeune eut égard à l’expression aromatique mais belle trame de tanins.

Très Bien.

(L’assemblée a moins apprécié : 8 points)

 

Domaine Léon Barral Valinière 2006 (38€ Vino Vini)

Nez intense, très marqué par le cuir, notes viandées, curry, réglisse et des expressions balsamiques. (sans doute un peu Brett malgré tout).

Bouche très épaisse dès l’attaque, compacte, le tanin se montre plutôt fin mais très serré et accrocheur, un peu de volatile. Même palette aromatique, toujours ces expressions balsamiques qui confèrent une agréable fraicheur. On sent une belle maturité de raisin.

Très Belle longueur et une finale sur l’herbe aromatique ainsi que des nuances de fleurs.

Joli vin, sans doute marqué par une vinification un peu « nature ».

Très Bien +

(24 points délivrés par l’assemblée, vainqueur de la soirée)

  http://www.chateauloisel.com/img_bg/01002161.jpg

Bandol JP Gaussen Longue Garde 2004 (19€ www.maisondesvins-bandol.com)

Nez moyennement intense, là encore, tout en retenue malgré 5-6 heures de carafe, notes de terre, humus, jus de viande, essence de thym.

Bouche terriblement compact, on sent de suite que ce vin en a sous la pédale, tanins remarquablement fins et serrés, très tapissant et conférant presque une impression farineuse en bouche mais équilibrée par un jus montrant beaucoup de volume, la palette aromatique demeure quant à elle assez fermée malgré des nuances de fruits cuits, pruneaux, cuirs… Ouvert trop jeune comme on pouvait s’y attendre mais quels tanins et magnifique potentiel, il mérite sans doute son nom.

Très Bien +

(12 points)

 

Partager l’article !   Compte-rendu séance Mourvèdre: Voici le compte-rendu de la séance Vertivinus consacré au cépage Mourvèdre sous toutes ses coutures… il&nb …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *