Vertivingstone Cour Cheverny

Séance Cour-Cheverny du 06/11/08

 

C’était une séance que j’avais envie d’animer depuis longtemps : Cour-Cheverny et son fascinant cépage : le romorantin.

Les 22 participants à cette soirée disposaient de 2 points à attribuer sur les 2 vins secs qu’ils ont préféré sur les 6 et de 2 autres points sur les 2 vins demi-secs et moelleux préférés.

Les commentaires sont un mix entre les miens et les commentaires des participants qui devaient mentionner au moins sur un arôme.

 

Cour-Cheverny sec

Benoit Daridan  Vielles vignes 2007 – 6.50€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Le nez n’est pas le plus expressif de la série mais il offre une palette d’arômes primaires agréables : un étalage de fruits jaunes (pèche, poire, agrume, citron) ou on peut y déceler des notes de chèvrefeuille en rétro-olfaction; La bouche offre une belle structure grasse ou l’alcool donne l’impression d’être très présent; 11 points

 

Philippe Tessier Cuvée les Sables 2006 – 8.30€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Nez complexe  ou s’enchevêtrent des arômes balsamiques (miel, alcool à bruler, beurre), hespéridées et  floraux (pivoine) qui marquent une vinification nettement oxydative. La bouche nette offre une texture tendre et une belle tension. Persistant. 6 points.

 

Serge Simon Domaine de Montcy 2006 – 9.15€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Un vin qui offre un nez fin sur des notes d’orange mure, de gentiane, de fleur de colza. La bouche élégante offre une belle texture gourmande. Un bel équilibre. 15 points. Meilleure note.

 

Hervé Villemade Domaine du Moulin Cuvée Les acacias 2006 – 13€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Une vinification oxydative à tendance oxydée ou se discerne outre la pomme et le brou de noix quelques notes de banane mure et d’encaustique. La bouche est un peu dissociée (sucre vs alcool). 1 point.

 

Michel Gendrier Domaine des Huards François 1er 2004 – 7.50€ Cave Jules Verne

Nez incompréhensible et pas très agréable de fumaisons, cendre froide, poulailler, betterave cuite, animal, paille. La bouche est assez grasse et offre une acidité élevée. Connaissant le domaine et ayant été éblouit par de précédents millésimes, je ne comprends pas ce qui se passe sur ce vin. 0 point.

 

Philippe Loquineau Cuvée Fleur de Lys 2005 7.50€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Nettement dominée par les fruits secs (amande, noix, cacahuète) et l’orange, ce vin offre une texture grasse et dense. Rétro-olfaction sur des notes de réchaud et d’alcool à brûler. 11 points.

 

Cour-Cheverny Demi-secs

Christian Tessier Domaine de la Desoucherie Cuvée Soléa 2006 9€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Le nez fruité d’orange confite, de poire est marqué par quelques notes terreuses/fumés. Bouche tendre et agréable. 7 points.

 

Michel Gendrier Domaine des Huards JM tendresse 2005 (10€ – www.vinsetonnants.com )

Nez magnifique de noisette, d’épices, (cari), on est séduit par des notes de miel de forêt, d’humus et de bergamote; l’attaque est superbe, magnifique de complexité ou les textures se bousculent pour se finir sur une bouche délicatement acidulée. Un grand vin. 14 points. Meilleure note des demi-secs et moelleux.

 

Coopérative de Mont Près Chambord Cuvée Les Gabares 2002 – 5.60€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Dur dur de suivre après un 2005. Nez évolué et complexe très typé « vieux Vouvray » (laine humide, silex). Un demi-sec bien sec mais pas mal fait. 5 points.

 

François Cazin Domaine du Petit Chambord Cuvée Renaissance 2003 – 10€ Maison des Vins de Cour Cheverny

Un nez d’amande, de noisette, ou en retrouvera des notes d’orange amère. La bouche s’avère particulièrement intense avec une attaque complexe marquée par la densité du fruit, un amer noble et puissant. Une finale un peu brûlante toutefois. 3 points.

 

Cour-Cheverny Moelleux

Christian Dorléans Cuvée Mûr Mûr de la Gaudronnière 2005 – 7.50 Maison des Vins de Cour Cheverny

Une jolie palette de fruits jaunes (fruits exotiques, abricot, banane cuite), une sensation finement boisée qui offrent un nez particulièrement gourmand. La bouche est riche et bien équilibrée. 13 points.

 

En conclusion de cette dégustation que j’ai trouvé personnellement très intéressante il nous est absolument impossible de définir une typicité de l’appellation Cour Cheverny sur cette dégustation tant les vinificateurs, les années (et peut-être les terrains) semblent marquer les vins. Nous sortons tous de cette dégustation en nous disant : nous serons infoutus de retrouver un cour Cheverny en aveugle. Si c’est pas malheureux…

 

Partager l’article !   Vertivingstone Cour Cheverny: Séance Cour-Cheverny du 06/11/08   C’était une séance que j’avais envie d’animer depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *