Compte-rendu : Muscadet – les Schistes de Vallet

Séance “Schistes de Vallet” pour les mordus du groupe Verticadet.

 

La réussite de Clisson, Gorges et les autres crus communaux du Muscadet font des envieux. Vallet, autoproclamée “capitale du Muscadet” aimerait désormais son propre cru communal. Aujourd’hui une meilleure valorisation du Muscadet passe plutôt par les crus communaux. Mais quelle spécificité de terroir et d’usages sur Vallet ? Une partie des terrains de Vallet est déjà concerné par le cru Goulaine : sur schistes également. Quel intérêt de faire un cru de schistes juste à côté de l’autre ? Et bien c’est que ce n’est pas le même schiste ; pas tout à fait le même climat… et de fait vraisemblablement pas les mêmes usages.

Les Schistes de l’est de Vallet offrent un terroir beaucoup plus tardif que ceux de l’Ouest de Vallet : près de 8-10 jours de décalage de maturité. Un décalage qui s’expliquerait à la fois par une présence d’argile plus importante qui ralentirait le stress hydrique mais aussi par une absence de cours et de masse d’eau (Marais, lac, Loire…) qui adoucit le climat dans les autres secteurs du Muscadet : un  microclimat singulier en somme.

DSC02676-copie-1.JPG

Dans les terrains que nous avons vu (Vigne aux Moines à La Chalousière), les milieux de coteaux et même les bas de coteaux sont sensiblement plus intéressants (faible épaisseur de sol) que les hauts. Dès l’entrée de la parcelle, nous sommes frappés par la faiblesse de l’épaisseur du sol. Un terrain qui doit pouvoir envoyer du lourd !

DSC02709.JPG


Une association de vignerons s’est mise en place pour la définition et la promotion d’un cru communal “Vallet” sur ces schistes… aujourd’hui on ne peut pas vraiment parler de cahier des charges (qui serait un peu light pour un cru communal) mais plutôt de premières intentions (10% de pentes minimum, sols “pas trop épais”, 18 voire 24 mois d’élevage ….) Mais c’est un début et le cette première définition a toutefois permis d’exclure 5 parcelles sur 25 présentées pour le développement du cru. A ce jour 7-8 vignerons tentent l’aventure. Toutes les étapes de la validation des crus sont encore à construire et la problématique de la jonction entre les schistes de Vallet et ceux de Goulaine risque de ne pas manquer de  piquant : où s’arrête un cru et où l’autre commence en l’absence de faille géologique. La deuxième problématique sera de tenter de délimiter la zone “Vallet” au sud de Vallet dans la mesure ou gabbro et micaschistes sont fortement entremélés pour former une sorte mélange de gabbro altéré à micas : la délimitation risque de faire grincer des dents.

Il ne faudrait pas non plus que de vielles querelles de villages s’en mèlent (résistances à faire du Mouzillon-Tillières sur la commune de Vallet ou du Vallet sur la commune de Mouzillon), sinon le projet manquera singulièrement de lisibilité tant pour les consommateurs que pour les autorités en charge des délimitations.

La dégustation concerne des vins situés sur cette zone de Schiste à l’est de Vallet, jusqu’à la Regrippière… certains font partie de la démarche de crus, d’autre non, d’autres sont antérieurs. La dégustation nous a fait découvrir globalement de jolis vins… dont un particulièrement soufflant. Même si l’hétérogénéité des vinifications n’aide pas à aujourd’hui à nous éclairer sur la spécificité du terroir.

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Roger Boisdron, Domaine du Moulin,  2013

Ça doit bien être le 136e Muscadet qui porte le nom du “Domaine du Moulin”. Les profs de marketings apprécieront. Bref, peu importe le moulin, celui-ci c’est un bon vin : un nez fruité, citron, élégant, pimpant, notes de blé mur, bouche souple et vive. Très joli Muscadet sur un millésime vraiment pas facile. Bien ++


 Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Domaine de la Chalousière, Michel Petiteau 2012

Nez très extressif, très thiolé : exotique, fruits de la passion, mangue. La bouche est assez grasse, de beaux amers, finale exotique. Très Bien


Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Domaine de la Touche, Léon Boullaud 2012

Nez plus fermentaire, réduit, légère sensation de sucrosité. Âpre vif. Moyen/Bien


Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine des Tilleuls, Dominique Roussin, Les quatre Chanteaux Vielles Vignes 2010

Nez plus végétal, lierre, légèrement fruité. Bouche un peu brouillonne, légèrement beurrée (malo ?) amers; peu vif. Pas très cohérent avec les autres vins goûtés. Bien


Muscadet de Sèvre et Maine, Château de la Ragotière, Les Frères Couillaud, “M” 2010

On passe dans la catégorie du dessus avec un vin d’un nez précis, assez discret. Une belle bouche grasse, tendue, saline, top. Très Bien + / Très Bien ++


Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Château de Fromenteau, Christian Braud 2010

Nez très réducteur, peu expressif, “mineral reduit assez simple”. Très jolie bouche vive, acidulée. Très élégante. La bouche est d’un niveau bien supérieure au nez. Bien ++


Muscadet de Sèvre et Maine, Michel Petiteau, Vallet 2009

Réducteur et qui picote légèrement le nez, notes exotiques. Bouche épaisse, élégante, de beaux amers, une belle structure, finale salivante et acidulée. Très Bien +


Muscadet de Sèvre et Maine, Roger Boisdron, Vallet 2009

Nez vanillé, bourbon, bouche grasse, assez exotique; moins tendue que le précédent vin mais très long aromatiquement. Léger tanin et légère mâche. Très Bien +


Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Château de Fromenteau 2007

Bouchonné


Muscadet de Sèvre et Maine, La Ferté, Jérome et Rémi Sécher 1996

1er nez légèrement animal, puis à l’aération, ananas, frais, menthé. Bouche cirée élégante, très très bien tendue. Complexe, exotique et ananas en rétro olfaction. Une bouche vraiment en tout point remarquable sur un millésime pas nécessairement évident dans d’autres coins du Muscadet c’est tout bonnement Très Bien ++ /Excellent


Muscadet de Sèvre et Maine sur lie, Château de la Ragotière 1989

Nez légerement médicinal, herbes aromatiques, fruité, pêche. La bouche est large épaisse bien tendue. Très joliment acidulée. Fruité tendu. Superbe. Très Bien ++

 

Je connaissais déjà la valeur de vignerons comme les Frères Couillaud, Jérome Sécher ou Roger Boisdron. Ja dégustation a permis de mettre en valeur les vins de Michel Petiteau sur cette sacrée parcelle que nous avons visité que je ne connaissais pas et qui méritent qu’on s’y attardent.

 

DSC02702.JPG Troupe de dégustateurs en quête du lien qui unit le vin et le terroir, en quête simplement d’une lecture des terroirs des muscadets (mais il parait que cela n’intéresse pas les gens disent les professionnels du tourisme)

 

Partager l’article !   Compte-rendu : Muscadet – les Schistes de Vallet: Séance “Schistes de Vallet” pour les mordus du groupe Verticadet.   L …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *