Compte-rendu : le millésime 2002 en Muscadet

Le millésime 2002 en Muscadet.

2002 fût marqué par un printemps froid, humide et poussant, un été pluvieux entre le juillet et août : fin juillet 13 jours de pluie consécutifs ont contribué à une bonne pression du mildiou. Les 29-30 août de grosses averses génèrent des démarrages de foyers de pourriture grise. Bref, il ne fallait pas partir en vacances en Bretagne en 2002 (contrairement à l’année qui a suivi). Mais après le 31 août est arrivé un mois de septembre beau, sec et froid engendrant des maturités tardives. Il fallait vendanger tard malgré un ban le 12 septembre, la pluie n’est revenue que début octobre ; ainsi les terroirs tardifs (Gorges, Mouzillon, Vallet) ont été favorisés par rapport aux terroirs précoces (Le Landreau…). L’année a donné des vins aux puissantes acidités (5.8 de moyenne) et un niveau d’alcool moyen.

2002 reste pour de nombreux amateurs, l’un des plus beaux millésimes des années 2000 en Muscadet… comme quoi le Melon de Bourgogne se satisfait bien d’un peu de froid et d’un peu de pluie à partir du moment où il fait beau en septembre.

La dégustation fait certainement apparaître un niveau de vins plus hétérogène que ce que je n’avais imaginé pour lequel la date de vendange et l’effet terroir ont eu beaucoup d’effet. La dégustation s’est déroulée en aveugle, bouteille cachée.

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Alain Olivier, Cuvée Spéciale, 2002

Nez de noisette, d’amande grillée, de fruit cuit. La bouche est à la fois très vive et assez opulente, de beaux amers et quelques tanins de rafles perceptibles en bouche (de la mâche comme disent les gars de Vallet). Bien ++ (A noter aussi du même domaine, un Goulaine qui est très bien sorti collectivement aux dégustations des ambassadeurs)


Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Michel David, Clos du Ferré, 2002

Nez de pomme oxydée, bouche ronde, souple, caramel en finale… Une bouteille fatiguée aujourd’hui… peut-être un problème de bouteille… Ce type de terrain ne semble pas non plus réputé pour ses vins très grandes gardes… bénéfice du doute : à revoir

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Rémi Luneau, Le Grand R de la Grange 2002

Beau nez complexe et patiné d’infusion de plante, de miel, de cire. La bouche est ample, mure et riche malgré une vivacité notable. La rétro-olfaction fait apparaître des notes de fruits cuits assez complexe. Très Bien+ (2 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Michel Libeau et Fils, Domaine de la Landelle, Les Treilles 2002

Nez un peu réduit qui picote un peu le nez, la bouche offre un équilibre tranchant : puissante acidité tartrique et puissant amer : un vin complètement construit sur un équilibre vertical. Plus de gras n’aurait pas nuit mais la longueur en bouche est agréable. Bien +

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Gilbert Bossard, Cuvée Gadaïg 2002

(quelque chose me dit que Gadaïg Bossard est né en 2002). Nez de fruits cuits, de papaye, de fleurs, la bouche ample, mure et tapissante offre aussi une acidité/acidulée très bien intégrée au vin. Très long en bouche sur le plan aromatique : une réussite. Très Bien +/ Très Bien ++ (12 points Vainqueur du  collectif)

 

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine de l’Ecu, Guy Bossard, Expression de Granit 2002

Nez assez atone, léger grillé, bouche ample, assez fluide, un peu monocorde. Un vin qui ne parvient pas à nous convaincre… et j’en suis navré vu le travail et la sueur qu’il y a derrière ce vin. Bien (0 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Benoit Chereau, Tradition des Hauts Halès 2002

Un nez tourbé, fruits cuits, bouche assez ample, chaude, vif en seconde bouche. Assez bien tendue. Bien ++(1 point)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Cognettes, Frères Perraud, Sélection 2002

Nez peu présent, bouche ronde, dodue, finale un peu molle. Pas désagréable mais globalement assez atone… malgré des amers intéressants. Bien (4 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Damien Rineau, La tour de Gallus 2002

Nez complexe, intense, marin, salin. Bouche riche et enrobante. Un bel équilibre, une belle tension. Très Bien (8 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine, Bruno Cormerais, Cuvée nature 2002

Nez puissant très aromatique sur la mangue cuite, les fruits de la passion et autres fruits exotiques. La bouche est riche, elle offre presque une impression de légère sucrosité ; de très beaux amers en fion de bouche. Une vendange que l’on imagine évidemment tardive sur un millésime qui le permettait parfaitement. Très Bien ++ (10 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine des Cognettes, Frères Perraud, Granit de Clisson 2002

Nez assez fermé, bouche très délicate, épaisse, mure avec une certaine douceur. La tension est légère et fine. Agréable. Très Bien (6 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine Michel Luneau et Fils, Tradition Stanislas 2002

Nez complexe, grillé, champignon blanc, fruits cuits. La bouche est extrêmement complexe avec une tension qui prend du début de bouche et rallonge loin la finale. Un vin salin, salivant, intense aux amers structurants. Excellent (11 points )

http://www.closdesbourguignons.fr/Image.ashx?IMG=95a5cd1b-8b90-49e2-9545-83c8978b5899

Muscadet de Sèvre et Maine, Domaine Michel Brégeon 2002

Nez animal, allumette craquée, bouche citronnée très allongée, très citronnée, très verticale, acidulé, assez riche, des tanins de rafles perceptibles. Intéressant mais manquant un peu de cohérence…Un peu dissocié… Notre détecteur à volatile a été dérangé sans que le reste du groupe ne perçoive quoi que ce soit… donc peut être une bouteille qui a évolué moins bien… Très Bien + à mon sens (1 point)

 

Partager l’article !   Compte-rendu : le millésime 2002 en Muscadet: Le millésime 2002 en Muscadet. 2002 fût marqué par un printemps froid, humide et pous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *