Compte-rendu de dégustation Morey-Saint-Denis

Bienvenue à Guy Saindrenan qui rejoint nos commentateurs du blog. Merci à lui pour ce travail !

Séance Libertivin du 8 octobre 2013

Morey-Saint-Denis est une petite (par la taille) commune de la côte de Nuits. Sa production annuelle viticole totale (460 000 bouteilles) est comparable à celle du château Beychevelle (Médoc) ! Dans le chapelet des appellations de la Côte d’Or, la commune est bordée par la commune de Gevrey-Chambertin (au nord) et Chambolle-Musigny (au sud). Qualitativement, ses vins sont fréquemment décrits comme intermédiaires entre la puissance des vins de Gevrey et la grâce de ceux de Chambolle.
Autre caractéristique de la commune, la grande proportion des parcelles classées en grand cru et premier cru : sur 150 hectares de vignes en production, 40 produisent des grands crus et 44 des premiers crûs.

La dégustation portait sur des premiers crus des millésimes 2008 à 2011. Du fait d’un été médiocre, le millésime 2008 a fourni des vins peu chargés en couleur et en matière ; les vins de 2009 sont attrayants, qu’en sera-t-il de leur garde ? En 2010, les vins sont de garde contrairement à ceux de 2011, année où la vigne fut peu gâtée par la nature.

Domaine Alain Jeanniard, Morey Saint Denis Premier Cru Les Chenevery 2011

Issu de vieilles vignes (80 ans), travail de la vigne manuel et élevage traditionnel en barrique dont 30 % de fûts neufs, le vin titre 13.5 °. Nez de cerise, bonbon anglais et bois. Bouche framboise, peu tannique. Vin rond, agréable, un peu court. (34,50€)

Domaine Georges Lignier et fils, Morey Saint Denis Premier Cru Clos des Ormes 2010
Vinification traditionnelle, 18 mois d’élevage (30 % de fûts neufs).
Nez complexe sans dominante aromatique ; beau volume lors de l’attaque en bouche, acidité marquée avec des notes animales, longueur et bonne persistance. (37,50€)

Domaine des Beaumont, Morey Saint Denis Premier Cru Les Sorbets 2008
Vinification traditionnelle, élevage 18 mois en fûts (dont 60 % de fûts neufs).
Très beau nez de fruits rouges avec quelques notes animales et épicées. Vin rond fondu mais un peu mou (sucre résiduel ?) et chaud. (35€)

Pierre Amiot et fils, Morey Saint Denis Premier Cru Aux Charmes 2008
Vinification traditionnelle après prémacération à froid ; élevage en fûts (30 % de fûts neufs). Nez de fraises compotées ; court et léger en bouche avec cependant une jolie acidité finale. (31€)

Commune de Morey-Saint-Denis (vinification Odoul Coquard) Morey Saint Denis Premier Cru Clos de la Riotte 2009
Pas d’informations sur le vin hormis un extrait de délibération du conseil municipal fixant le prix de vente du vin.
Nez puissant de cassis et de violette, confirmé à la dégustation. Vin très coloré, long, ample et généreux. Un effet du millésime mais peut-être aussi une élaboration « à l’ancienne ». (25€)

Domaine Gérard Peirazeau et fils, Morey Saint Denis Premier Cru Les Genaudières 2009 ()
Pas de données techniques sur la vigne ni le vin.
Nez de colle, de résine de pin. Apreté végétale en bouche, acidité marquée, vin maigrichon sans longueur. (28€)

Domaine Michel Magnien Morey Saint Denis Premier Cru Les Millandes 2009
Vinification traditionnelle, élevage en fûts (30 % fûts neufs).
Belle couleur rubis soutenue, nez de framboise. Vin ample et long en bouche avec des notes de cassis ; belle amertume sans excès. Vin un peu austère qui, actuellement, manque de complexité. (63€)

 

Partager l’article !   Compte-rendu de dégustation Morey-Saint-Denis: Bienvenue à Guy Saindrenan qui rejoint nos commentateurs du blog. Merci à lui pour ce travail ! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *