Compte rendus : vins rouges pétillants italiens.

Il ne sera pas dit que le vin ait fini de me surprendre. Direction l’Italie et son patrimoine vivant de vins rouges qui bullent.

L’œnologie moderne est récente en Italie… elle ne doit dater guère plus loin que de l’arrivée de Garibaldi dans le Piémont. Les vins rouges à bulles étaient sans doute au départ des erreurs œnologiques… elles sont devenu un patrimoine italien à part et s’enrichissent des méthodes les plus industrielles puisque l’essentiel des vinifications de Lambrusco sont réalisées en cuves closes.

Quiconque un peu curieux peut goûter du Lambrusco. Il y en a dans toutes les grandes surfaces et dans certaines pizzérias mais combien d’amateurs de vins ont franchi ce cap ? Si tant est qu’on ait goûté un Lambrusco, à quoi peut donc ressembler un Lambrusco « tre Bicchieri » au Gambero Rosso ? de plus, il  y a même en Italie deux Docg – ces AOC haut de gamme – consacrés à des vins rouges pétillants : le Brachetto d’Acqui à partir du cépage très aromatique le Brachetto et le Vernaccia di Serrapetrona réalisé à partir de grenache dont une partie de l’assemblage est passerillé sur paille… à quoi cela peut il donc ressembler ? Et bien à ça :

 

 

Lambrusco Reggiano, Cantina Medici, Ermete e Figli, « Concerto » 2011
La robe rouge foncée met dans l’ambiance. Le nez sent le raisin frais, la cerise. Très sec en bouche, un léger tanin accrochant. Très vif la bulle est sympa. Bien (4 points)

Lambrusco di Sorbara, Cleto Chiarli, Vecchia Modena « Premium » 2011
la robe est rosée foncée. Arômes de fraise écrasée, la bulle est assez fine , douce en attaque ; la finale est marquée par une acidité perforante. Très vif. Court. Moyen

Lambrusco di Sorbara, Cavicchioli Umberto & Figli, « Vigna del Cristo » 2011
Cerise fraîche, griotte légèrement lacté. La bulle est fine et douce ; assez vif. Les arômes sont persistants en bouche. On suppute une fermentation malolactique. Très Bien (3 points)

Lambrusco di Sorbara, Cleto Chiarli, « Del Fondatore” 2010
Nez fermentaire,levure peu de bulles, gros amer, vif, sec, moyen. Moyen

Brachetto d’Acqui, Braida 2011
Arômes muscatés très aromatique, très fruité, framboise, griotte mure, bulle frizzante, sucre candy, la bouche est sucré-douce s’étale sur des parfums floraux… jouissif comme un bon Asti. Très Bien + (11 points)

Doc Piemonte, Vinchio Vaglio,  Brachetto Spumante « Castel del Mango »
Arômes de pamplemousse « rosé-pamplemousse » très sucré pas très long un vin plus industriel. Bien (11 points)

Selezione Vernaccia di Serrapetrona, Dolce Quacquarini
Ce grenache passerillé pétillant est très volatile. Les brettanomyces puissants nous amène dans un imaginaire fermier. La bouche est douce n’est pas dénué de complexité, mais les bret nous ramène dans des odeurs fecales. Finale sur la vielle barrique. Dur pour moi. Moyen/Bien (7 points)

Vernacchia du Serrapetrona XXIV Canto Colleluce
Superbe nez de grenache mur-bio genre Ledogar. L’assemblage des vins de paille est léger il laisse la bouche sur un équilibre demi-sec. La bulle est légère, un beau tanin fin et poudreux, agréable sensation de granache mur, légère amertume structurante, léger bret mais qui ne franchit pas la limite. Un très beau vin dans l’ensemble… surprenant… on se pose naturellement la question… mais pourquoi y a-t-il des bulles…enfin… Très Bien ++ 10 points.

  http://www.wineshopmarche.com/img/arimgbig/Passita117x400.gif

 

Partager l’article !   Compte rendus : vins rouges pétillants italiens.: Il ne sera pas dit que le vin ait fini de me surprendre. Direction l’Italie et son patrimoin …

3 réflexions sur « Compte rendus : vins rouges pétillants italiens. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *