Vertivinus 5 – Les Muscats du Monde – Jeudi 17 janvier 2013 – Château de la Frémoire

« Il coule il coule il se mêle

À la terre qu’il aima

Pour qu’à la saison nouvelle

Mûrisse un raisin muscat »

 

Aragon – La Rose et le Réséda – 1943

 

 

C’est une très belle séance de dégustation sur les muscats du monde à laquelle Romain convie les participants de Vertivinus en ce début d’année. Romain est accompagné pour cette séance par Jean-Michel Durivault, biologiste de formation, travaillant sur la notion de dégustation depuis de très nombreuses années et fin œnophile.

 

Ayant manqué le début de la séance pour des raisons domestiques, voici directement mes notes de dégustation :

 

Muscat de Frontignan Premier (Coopérative – muté à 5°C) : notes de citron, d’ammoniaque et de cire au nez. La bouche est plutôt équilibrée entre acidité et sucre. Elle est plutôt grasse. Acidité finale plus marquée en fin de bouche. Techniquement bien fait. Assez bien.

 

Muscat supérieure Möser Muskat Ottonel 2008 (Autriche) : nez « cul de poule » puis floral. En bouche, l’acidité est plus marquée ; il y a moins de sucre. Le vin est plutôt puissant avec des notes fumées. Assez bien +.

 

Muscat Alpha Estate Omega Late Harvest 2008 (Grèce) : Le degré de sucre est élevé. La bouche est crémeuse. Assez Bien.

 

Muscat Beaume de Venise Domaine des Enchanteurs Ambre Céleste 2009 (muté – France) : nez caramel, poire, williamine. La bouche est chaude, alcooleuse, crémeuse (certains dégustateurs parlent de notes lactée voire pâtissière) avec des arômes de miel. Assez bien +.

 

Moscatel do Douro Adega de Favaios (Portugal) : nez caramel, fumé, pruneau. Nez puissant. La bouche est puissante, chaude avec des arômes d’alcool brun, de marc, d’agrume confit. La finale est plutôt longue. La puissance masque une sucrosité importante. Bien+.

 

Muscat Domaines des Muses 2010 (Suisse) : nez pamplemousse, cédrat pour certains dégustateurs. Note lactée. Faible intensité. Arômes supplémentaires de buis et de genêt. La bouche est fraiche et douce. Le vin est droit, net Des dégustateurs parlent de précision suisse. Le mot de la fin « Roberto, ce n’est pas un rigolo » traduit l’admiration d’un dégustateur pour l’un des membres de la famille au commande du domaine. Bien.

 

Muscat passerillé Moscato del Molise Apianae (Italie) : nez litchi, rose, miel. En bouche, on trouve des notes de citron/cédrat, de la fraicheur en attaque. Le vin est ensuite plus puissant, bien équilibré (acidité/sucre) ; la finale est chaude. Bien+.

 

Muscat de Rio Patras A. Parparoussis 1998 (Grèce) : nez confiture de fraise, puissant. Note d’acescence. La bouche est riche avec une finale amande. Bien.

 

Muscat All saints Estate Rutherglen (muté – Australie) : nez fumé avec des arômes d’orange amère. La bouche est sirupeuse (sirop d’érable), avec des notes caramel et vanille. L’attaque est épaisse mais suave. Assez bien.

 

Moscatel do Douro Niepoort (Portugal) : nez de cire/encaustique, poivré, un peu brulée. L’attaque est chaude. La bouche est volcanique, brute. La finale est boisée, fumée. Assez Bien.

 

Red Muscadel Rooiberg Winery 2009 (Afrique du Sud) : nez pruneau voire cerise mure. En bouche, c’est de la liqueur de fraise, très puissant et alcooleux. « Un coté apéritif ou cocktail » selon certains dégustateurs. Assez bien.

 

DO Moscatel de Jerez Gutierrez Colosia – moscatel soleado (passerillé – Espagne) : nez fumé, pruneau et noix. En attaque, des arômes de mirabelle, tabac et figue. La finale est chaude et acide. Assez bien +.

 

Liqueur Muskat Morris Rutherglen (muté – Australie) : nez café, zan, cola voire carbone. La bouche est moka & réglisse (cachou). La finale est chaude et puissante (note de piment) Assez bien.

 

Les participants ont préféré le muscat passerillé Del Molise, suivi de celui du Domaine des muses et enfin le Liqueur Muskat Morris Rutherglen.

 

Quant à moi, quoiqu’arrivé très en retard, j’aurai appris ce qu’est un arôme terpénique

 

 

A bientôt !!!

 

 

Thomas

Les terpènes sont une classe d’hydrocarbures, produits par de nombreuses plantes, en particulier les conifères. Dans la pellicule du raisin, certains composés sont connus pour donner des arômes au vin après la fermentation alcoolique : ils sont appelés les précurseurs d’arômes. Ex: les terpènes pour le muscat.

 

Partager l’article !   Vertivinus 5 – Les Muscats du Monde – Jeudi 17 janvier 2013 – Château de la Frémoire: « Il coule il coule il se mêle À …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *