Compte rendu séance Verticadet : verticale chez Denis Charbonneau

Nous voici donc rassemblés pour cette deuxième séance de Verticadet chez Denis Charbonneau, vigneron discret de Gorges qui travaille dans une approche qualitative sur de superbes terrains. L’objectif était de parler un peu des millésimes de ces 20 dernières années en Muscadet et de profiter, pour ce faire, de la formidable cave à millésimes de Denis Charbonneau pour faire un voyage dans le temps (la moitié des millésimes goûtés ce soir sont encore en vente au domaine à des tarifs très doux).  Après une dégustation du 2011 en cours d’élevage, nous attaquons :

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 2010

Nez pur, cristallin, marin ; bouche précise pointe de tanin en bouche, une vivacité qui claque. fin de bouche et rétro-olfaction assez gournmande sur des notes de bonbon, de noisette. Bien +

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 2009 (en élevage)

Nez très balsamique de vanille, de miel, rhum-raisin. la bouche est bien pleine, plus large que long, légère sensation d’aplatissement en fin de bouche comme tous ces vins qui sont avant tout structuré autour d’amers de qualité.  Bien ++ (2 points du collectif)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 2008

Anis et fenouil, acidité mordante, léger tanin structurant (ils appellent ça de la “mâche” du côté de Vallet) finale marine qui invite à toutes les alliances gustatives avec les crustacés. Bien

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 2007

Nez modérément expressif, fruité, peau de pêche. Un vin qui semble rentré dans en phase transitoire ; rond en attaque moins intense que les précédents vins. à revoir

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 2005

Nez très élégant, d’amandin, d’orange et de citron cuit. Bouche riche, mure qui offre un registre plus oxydatif : encaustique, orange blette en finale. Finale un peu chaude. Très Bien +/ Très bien ++ (9 points vainqueur du collectif)

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 2003

 Banane flambée, crème brulée, alcool à bruler au nez. Texture enrobante. Très belle longueur aromatique qui prolonge une structure gustative plus courte. Rétro sur la cassonade. Très Bien

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 2002

Nez fin sur la cire et l’encaustique. Attaque assez enrobante qui précède une vivacité dynamique en fin de bouche. Cire et Rhum-raisin en rétro-olfaction. Bien ++ (1 point)

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 1997

Au bout de quelques temps, les vins de Denis Charbonneau en particulier et nombre de Muscadet ont tendance à nous emener dans un registre aromatique reducteur fort original. Nez de pétard/poudre à canon, pain grillé, tripes à la mode de Caen, boîte en fer selon ma voisine. La bouche offre une superbe patine, crémeux, l’acidité tend superbement la structure du vin. Longue rétro-olfaction sur des notes balsamiques. Très Bien ++/ Excellent – à carafer – (5 points) 

 

Muscadet de Sèvre et Maine – Gorges, Denis Charbonneau 1996

Vanille, miel , lacté avec l’effet de succession (alors que connaissant ce vin j’ai la souvenance d’un petit côté poudre à canon). La bouche est assez complexe, plus sphérique que le précédent vin. une tension en vague très élégante. Frais et fin. Très Bien ++/Excellent (8 points)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 1993

Nez mineral, poudre à canon, pétard. Acidité tranchante finale patinée tapissante. Bien ++

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 1992

Ce n’est pas le millésime du siècle, mais ici il s’exprime certes dans un premier temps sur des notes réductrices (pétard) puis vient des notes très florales légèrement mellifère, frais camphre et cire. Bien tapissant en bouche. Très Bien (1 point)

 

Muscadet de Sèvre et Maine sur Lie, Domaine des Hauts Mortiers Cuvée des Rochettes 1991

Superbe nez d’une rare expression aromatique : miel, alcool à bruler, floral, bonbon anisé. ça part dans tous les sens. La bouche est plus simple en revanche : plus rectiligne ; un peu de rugosité en fin de bouche. Finale sur des notes cirées. Bien ++

 Crédit photo : l’Américain

 

Partager l’article !   Compte rendu séance Verticadet : verticale chez Denis Charbonneau: Nous voici donc rassemblés pour cette deuxième séance de Verticadet chez D …

2 réflexions sur « Compte rendu séance Verticadet : verticale chez Denis Charbonneau »

  1. bonjour jocelyn,

    comment travaille ce viticulteur? en traditionnel? le raisin est rammassé a la main ou a la machine?

    surement un viticulteur que j’irais voir, car les compte-rendus ont l’air bien sympa!!

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *