Vertivinus – Le Chardonnay – Jeudi 8 décembre 2011 – Château de la Frémoire

La dernière séance Vertivinus de l’année est consacrée au cépage Chardonnay.

 

C’est un cépage au débourrement précoce, de maturité de deuxième époque. Il est vigoureux et relativement productif. Le chardonnay craint l’oïdium, la pourriture grise et le mildiou. Le chardonnay produit des vins puissants et possède un gros potentiel aromatique. Il se prête bien à l’élevage en barrique et à la fermentation malolactique. Il affiche aussi une excellente aptitude à l’élaboration de vin mousseux.

 

Le chardonnay dispose d’attributs d’un cépage universel.

 

.   Il parvient en effet à donner des bons vins dans de nombreuses régions,

. Il donne des vins équilibrés, entre arômes variétaux, potentiel aromatique et adaptabilité œnologique.

 

C’est pourquoi les surfaces en plantation explosent depuis trente ans. Le chardonnay est ainsi devenu le premier cépage de cuve pour es vins blancs :

 

. 1er rang : USA (48000 ha),

. 2ème rang : France (35000 ha, essentiellement en Bourgogne et Champagne),

. 3ème rang : Australie (22000 ha)

. 4ème rang : Italie (11000 ha)

 

C’est dans des terres calcaires ou argilo-calcaires que le Chardonnay se développe le mieux. En France, on le retrouve sur les sols kimméridgiens (Chablis), de graves et de marnes (Jura), calcaires (Meursault) Les vins issus de ce cépage sont la plupart vinifié avec une fermentation malolactique (sauf pour les vins de Chablis)

 

Les vins issus de Chardonnay exhalent des arômes de beurre/noisette, d’amande grillée, d’aubépine, badiane ou amande amère. On trouve aussi une tendance florale (acacia) qui souvent est signes d’un grand élevage, avec un bel équilibre entre oxydations & réductions. Quant aux notes fruitées de poires & pommes voire d’ananas, elles sont la marques de climats solaires voire de vinifications modernes.

 

 

Après une séance de 10 vins sélectionnés par Romain sont dégustés ce soir-là, tous en aveugle :

 

Californie – Domaine Twisted 2009 (9.40€) : Nez de pamplemousse puis de beurre légèrement anisé et frais. La bouche est ample et grasse. La finale est acide et chaude avec une note grillée.  Ce vin est « un pot-pourri de sensation », un vin séducteur. Moyen +.

 

 

AOC Beaujolais – Domaine des Ducs (Blanc – 9€) : Nez miel & beurre et de fruits murs (poire). L’attaque en bouche est fraîche et saline, puis grasse avec des notes d’alcools. La final est acide, sans note d’élevage.  Assez bien.

 


 

Vin de Pays du val de Loire – Domaine de Malidores (5€ env.) : nez de pierre, frais avec une note de pomme. L’attaque en bouche est acide, avec des arômes de citron. Belle longueur. C’est un vin plus rustique. Assez bien –.

 

 

Australie – Domaine de Penfolds Koonunga hills 2010 (11.25€) : Le nez est un peu réduit puis on note des arômes de citron. La bouche est grasse, miellée et chaude. Le vin est rond (sucrosité) Assez bien +.

 

 

AOC Limoux Domaine des Martinolles 2009 Vieilles Vignes (9€) : Le nez est alcooleux, oxydatif et compoté (nez « normand » avec des notes de calvados et de pomme) La bouche est rectiligne, acide et chaude en même temps. Bien.

 

 

AOC Chablis – Domaine Oudin Les Serres 2008 (12.15€) : Nez miellé, arômes de gâteau boudoir puis de citron. Quelques notes florales. L’attaque est fraîche, puis se dégage une belle acidité avec des notes de pierre et d’alcool à bruler. Assez Bien+.

 

 

Espagne – Domaine Enate Chardonnay 234 2010 (8.40€) : nez aromatique avec des notes de muscat, pamplemousse et de rose. Trace miellée. La bouche est sucrée en attaque, puis acide avec des arômes de rose. La finale est amère. Assez bien+.

 

 

AOC Jura Domaine Ganevat cuvée Florine 2008 (16€ en bar à vins) : le nez est oxydatif avec une note de pomme. La bouche est saline, avec des notes d’ananas cuit. L’acidité, bien présente est polissée voire crémeuse. Belle longueur. Bien +.

 

 

AOC Beaune 1er cru Aux Coucherias 2005 (29.5€) : Vin malheureusement bouchonné !

 

 

AOC Meursault 1er cru Domaine Latour-Giraud Les Perrières 1990 (45€) : Notes grillées et caramel, puis marc de Bourgogne. La bouche est beurrée, légère et longue. Vin superbe, hors concours. Excellent !

 

 

 

Un rapide tour de table consacre le domaine des Martinolles et  le domaine Ganevat x-aequo, puis le domaine Latour-Giraud.

 

 

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2012 !

 

Partager l’article !   Vertivinus – Le Chardonnay – Jeudi 8 décembre 2011 – Château de la Frémoire: La dernière séance Vertivinus de l’année est consacré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *