Compte-rendu d’un dîner de fin d’année : accords mets et vins

Nous voilà encore cette année 35 adhérents de Vertivin à Minute Papill’on, lieu dédié aux accords mets vins et aux concerts, perdu au milieu du vignoble de Château-Thébaud.

 P1010265-copie-1.JPG

Apéritif.

Champagne Grand Cru (Cramant), Domaine Lancelot-Pienne, Cuvée Marie Lancelot, Blanc de Blanc 2005 (34€)

Nez plutôt tertiaire sur des notes d’algues séchées et de croute de brioche. Très belle matière crémeuse dès l’attaque en bouche qui s’étire jusque dans une finale tendue et saline. La bulle est petite et délicate. Exercice parfaitement réussit. Excellent.

 

Avec l’entrée : Hara Kiri de Darne de Saumon en robe de Bacon sauce Ciboulette.

–      Le choix de Minute Papill’on : Muscadet de Sèvre et Maine, Lucien Lebas à Maisdon-sur-Sèvres, Cuvée Paolo 2003. On a beaucoup jasé sur cette cuvée confidentielle de Lucien Lebas qui porte le nom du petit-fils. Le nez est très expressif dominée par un arôme de champignon blanc/champignon de Paris fraîchement coupé et des arômes balsamiques et empyreumatiques de vanille, de caramel, d’épices et surtout de cire. Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un nez rigolo. La bouche offre une joli matière et peu d’acidité. Bien ++ / Accord avec le plat très convenable puisqu’il recueille 15 points.

–      Le choix de Vertivin : Sancerre, Domaine Vacheron, Les Grands Champs 2009 (25€). Nez mur, mangue, fruits de la passion très murs. Très précis arômatiquement. En aveugle, une partie de ma table est partie sur le Sauvignon, une autre sur le Pinot Gris. La bouche est très dense, assez tendue mais encore sur la réserve. Très Bien ; Meilleur accord avec le plat : il recueille 20 votes.

 P1010267.JPG

Avec le plat : Noisette d’agneau sauce caramel au beurre salé et au cidre, duo de patate douce et pomme de terre écrasé avec graines de sésame et amandes effilées grillées

–      Le choix de Minute Papill’on : Vin de pays de l’Ardèche, Domaine des Vigneaux, Dès l’Aube, 2009. Les collègues de l’autre table ont trouvé un abricot/noyau d’abricot au nez qui les a directement orientés sur un viognier… caractéristiques que je n’ai pas trouvé. J’ai trouvé en revanche une vinification plus oxydative en fût, vanillé, épicé, ensoleillé. Une bouche assez chaude, grasse avec un amer soutenu.  Bien ++ ; L’alliance est très sympa sur ce type de vin avec le caramel ; ce sera le meilleur accord avec 21 points alors qu’en dégustation comparative, il serait mal passé. On se demande parfois à quoi sert un vin rouge avec les plats…

–      Le choix de Vertivin : Anjou Villages Brissac, Domaine de Bablut, Rocca Niggra 2008. Un Anjou, un vrai avec toute la sauvagerie du cassis-terreux / myrtille cuite et un gros tanin puissant et ambitieux ; une légère note d’asperge m’a toutefois un peu dérangé au nez. Bien ++ (14 points)

 

Avec le dessert : Soufflé gratiné citronné et fruits rouges

–      Le choix de Minute Papill’on : Vin Mousseux de Qualité, Domaine Poiron Dabin, Pinot gris avec légère macération… donc rosé sucré pétillant. Puissant nez de lait-fraise, moelleux sans excès, bulle assez fine, rétro-olfaction assez longue. Caractère lacté-yaourt en bouche et au nez un peu dérangeant. Bien + (26 points)

–      Le choix de Vertivin, Bugey-Cerdon, Raphaël Bartucci (7.50), nez encore fermentaire, bonbon/bonbon Krema. Bien que primaire, le nez est bien précis, bulle un peu envahissante, bouche sucrée Bien ++ (9 points).

 

 

Partager l’article !   Compte-rendu d’un dîner de fin d’année : accords mets et vins: Nous voilà encore cette année 35 adhérents de Vertivin à Minute Papill’on, …

2 réflexions sur « Compte-rendu d’un dîner de fin d’année : accords mets et vins »

  1. Intéressant le commentaire sur le “Dès l’aube”. Je l’ai gouté il y a trois mois au domaine et j’avais trouvé le nez un peu trop marqué par l’élevage. Quant à la bouche, elle était un preu trop linéaire à mon goût, manquant d’ampleur et finissant un peu chaude et amère. Ce qui, pour moi, ne figure pas au rang des qualités. Mais comme tu le fais justement remarquer, sur un plat, l’accord peut se révéler payant.

  2. Oui je comprend parfaitement ton commentaire… essaie des Bourgognes blancs dans un style mur avec des boisés un peu appuyés sur un Kouign Aman… moi je trouve ça super sympa… (bon… certains vont crier au sacrilège – (je parles des amateurs de Kouign Aman bien sûr) mais c’est à essayer)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *