Compte-rendu de dégustation : Moscatel de Setubal

Ahh on ne doit pas compter beaucoup de clubs de dégustation français qui alignent 10 Moscatel de Setubal : ces Muscats portugais mutés qui enquillent 5 mois de macération et plusieurs années d’élevage.

 

L’organisation d’une telle séance est rendue possible grace à des cavistes-internet prospectifs, rigoureux et exhaustifs. Ici c’est grâce à Antonio Teles de www.lusawines.com que nous avons récupéré  ces 10 bouteilles. Les frais de ports sont chers depuis le Portugal mais rapporté au prix de la bouteille et comparé au prix auquel se vendent ces vins ailleurs en Europe… cela reste très intéressant.

 

Et ce soir, je pense que nous étions tous un peu portugais dans l’âme… en tout cas singulièrement européens comme si nous ne voulions pas échapper ce patrimoine exceptionnel de notre culture. Il a fallu donner 4 points par personne à attribuer aux différents vins au lieu des 3 habituels sous peine de voir la foule gronder.

 

Moscatel do Setubal, Casa Ermelinda Freitas (9,50€)

Premier nez de caramel et d’alcool, planche cirée de bateau. Alcool marqué en bouche qui reste assez courte malgré ses arômes boisés et de tilleul en rétro. Bien (0 points)

 

Moscatel do Setubal, João Teodósio Matos Barbosa & Filhos 2004, (9.90€)

Nez parfumé, floral (jacinthe), miel cuit, orange. la bouche est ferme, crémeuse sans être pateuse. Finale sur le tilleul. Très Bien ++ (11 points) et rapport qualité-prix exceptionnel.

 

Moscatel do Setubal, Assis Lobo 2003 (9,50€)

Boisé vanillé- caramélisé… empyreumatique quoi… alcool plus présent. bouche moelleuse, ronde; assez simple. Alcool un peu marqué. en finale. Bien+ (1 point)

 

Moscatel, Adega de Pegoes, Nucho de Pegoes (1998 ?) 15€

Nez discret, un peu abricoté. sensation de concentration, miel cuit. bouche puissante chaude. finale sur la noix sèche. Bien++ (1 point)

 

Moscatel do Setubal, José Maria da Fonseca, Domingo Soares Franco Collection Privada 1999 (17,90€)

Nez puissant de rhum-raisin, cognac. Ici l’alcool de mutage a fait l’objet d’un soin particulier. bouche dense, moelleuse, soyeuse. léger pruneau en fin de bouche. Très Bien+ (8 points)

 

Moscatel Roxo, João Teodósio Matos Barbosa & Filhos, 2001 (don – env. 27€)

Arômes évolué intenses, cire, orange typé oxydatifs, gentiane, résine de pin. le sucre donne une impression de maturité, bien fondu dans le vin. Le tanin est finement accrocheur. Très élégant Très Bien ++ / Excellent (14 points).

 

Moscatel Roxo, JP Vinhos 1992 (49€)

Arômes très intenses qui part dans tous les sens : café, floral, essence de Laurier Noble. Nettement acétique (ça pique le nez). La bouche est énorme de densité et d’épaisseur sans sensation de sucrosité excessive. Immense, intense. Finale de noix de pécan séchée. Extrême et génial. Excellent (12 points)

Moscatel Roxo, Horacio Simoes, Excellent (assemblage de vins des années 90) – (49€)

Nez plus discret, complexe, moka, cerise caramélisée. Stupéfiante sensation de boule en bouche, très intense en attaque. Vif, petit tanin ferme et serré, alcool un peu plus présent que sur le précédent. Longue finale sur le jus de cerise. Excellent (11 points)

 

Moscatel do Setubal, Horacio Simoes, 10 Anos (49€)

Retour sur des arômes de Muscat d’Alexandrie après les fabuleux Roxo : vanille, caramel au beurre salé, bouche dense concentré en sucre. Très Bien + (3 points)

 

Partager l’article !   Compte-rendu de dégustation : Moscatel de Setubal: Ahh on ne doit pas compter beaucoup de clubs de dégustation français qui alignent 10 Moscat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *