Compte-rendu de dégustation : le vin et l’oxygène

 

Compte rendu de cette séance Libertivin consacré à la relation entre le vin et l’oxygène en 4 étapes.

 

2 conceptions du rôle de l’oxygène dans l’élevage d’un vin sur une même appellation

 

Bergerac Sec, Château le Chabrier, Le Contrepoint 2004 (6,10€ Domaine)

Moyennement aromatique, fruits jaunes très murs, banane mure, orange, légère sensation d’alcool à bruler, gras amertume de peau de pamplemousse ; léger tanin. Très Bien

 

Bergerac Sec, Domaine de l’Ancienne Cure, Jour de Fruit 2009 (6,20€ Caviste)

Arômes réducteurs, buis, agrumes frais, souple léger amer. Bien / Bien+

 

3 vins du sud sans soufre.

 

Coteaux du Languedoc, Domaine des Hautes Terres de Comberousse, Roucaillat 2007 (9,50€ Vins étonnants.com)

Arômes intenses balsamiques, torréfiés, herbes grillées. Bouche d’une belle épaisseur, tapissante. Belle finale tendue sur son amer. Légers bretts après aération sans conséquences sur l’équilibre général. Très Bien

 

VdT (sud Ouest) Domaine le Bouscas, Vaïhana 2007 (12€ www.vinsetonnants.com)

Nez intense exotique, fruits surmurs (pèche blette) léger alcool à bruler, un peu de bretts qui me dérangent un peu. Bonne épaisseur en bouche. Bien +

 

Domaine de l’Arjolle (Margon) Dernière Cueillette 2007 (7€ www.vinsetonnants.com)

Nez très intense et très boisé. Noisette. Très épais, assez long, légèrement mentholé mais trop boisé. Moyen + (1 point)

 

3 vins de voile

 

Anjou, Château Pierre Bise, Vin de voile 1982 (14,50€ www.vinsetonnants.com)

très bel arôme de voile, nez « pointu », arômes de vieux vin. En bouche l’arôme de jaune est puissant, fine acidité qui a dû être un peu dure fut un temps, pas très tapissant mais effilé. Très typé voile de Jura et du coup on imagine une belle prise de voile bien qu’elle ne soit pas recherchée au départ. Très Bien + (3 points)

 

Gaillac, Domaine Robert Plageoles, Vin de Voile 1996 (30€ domaine)

Arômes de pomme blette, citron vert, enrobé (sensation de légère sucrosité). J’ai une sensation de légère dilution que d’autres n’ont pas perçu. Je suis un peu déçu de la perception du voile également. Bien + (3 points)

 

Jerez, (Fino) Valdespino, La Bota de Fino 18 – Macharnudo Alto (17,20 Vinissimus.com)

Nez discret élégant, flore, foin séché, camomille, en bouche, bien sec, alcool un peu marqué… mais c’est l’équilibre du Jerez. Amertume puissante en bouche qui évoque certaines olives marinées. Très Bien

 

2 VDN oxydatifs

 

Montilla-Moriles, Moreno, Solera Olorosa Platino, (23,30 Vinissimus.com)

Premier nez très ascecent, whisky, figue. La bouche est demi-douce, évoque le caramel de Bayley’s. Très Bien + (2 points)

 

Jerez, Pedro Ximenez, Williams et Humbert, Don Guido , 20 anos (50€ cave de l’inattendu Vertou)

Puissant et attendu arôme de figue sèche, particulièrement vieille peau de figue sèche bouche très onctueuse, sirupeuse, herbe de bison, longue rétro olfaction sur le caramel-moka, la datte. Très Bien ++ ( 10 points)

 

Partager l’article !   Compte-rendu de dégustation : le vin et l’oxygène:   Compte rendu de cette séance Libertivin consacré à la relation entre le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *