Séance Vertivinus – Vins oxydatifs.

Séance Vertivinus – Oxydatifs : en l’absence du rédacteur officiel de la séance et de l’animateur, je prends le relais du commentaire

 

Notez au passage que je manque de références en matière d’évaluation de certains vins… je ne sais pas trop à quoi ressemble un bon Jerez Fino vu que mes expériences précédentes en Fino doivent se compter sur trois doigts… et je ne parle pas des Marsala en Solera…

 

Vin Jaune, Côte du Jura, La Roche Fendue, 2002 (16,90€ FAV)

Noix fraîche, champignon blanc poussière, bouche correcte assez simple finale sur l’alcool à bruler, le curry. Bien/ Bien+ / bon rapport Q/P

 

Jerez Fino Emilio Hidalgo. (11,50€)

Nez fin complexe sur des notes florales, olives, foin coupé, jaune, attaque grasse, salée… très salée même, acidité assez marquée par de déviances alcool à bruler. C’est assez fin. J’aime bien. Certains ont été dérangées par une amertume que je n’ai pas sentie. Ma foi… à essayer sur des grosses huîtres bretonnes. J’ai mis Très Bien.

 

Tokaj Szamorodni Oremus 2000. (17,19€)

Forte variation des deux bouteilles. Celle de l’autre table étant plus foncée et plus miellé.

Nez de mangue cuite, abricot sec gentiane, équilibre en bouche tokajien sucre acide. Bien fait mais aucune trace d’aromes oxydatifs sur ce vin. Très Bien. Certainement un des vins qui a le plus plu au groupe.

 

Madère Barbeito, Boal, 5 ans d’âge. (20€)

La plénitude des Boal de Madère… nez beurré, balsamique, fumé à ma gauche, sucré tapissant, finale sur la noix… un rancio fin. Bien++/Très Bien

 

Porto Osmann 10 ans Fût de Chêne (29€ – Cave du Lion d’Or Vertou)

Pas très expressif au premier abord ; floral et fruit secs, bouche un peu chaude, finale rancio et raisin sec. Moyen +/Bien

 

Jerez, Lustau, East India Sherry, (24€)

Nez complexe très évocateur pour moi, senteurs marines, vieille maison poussiéreuse de bord de mer qu’on ouvre en avril pour la saison, caramel, épices, gras et sucré, peu acide. Bouche n’est pas très fondue mais j’ai aimé la finale. Très Bien.

 

Jerez Emilio Hidalgo, Marques de Rodil, Palo Cortado. (26€)

Erreur de casting que de l’avoir mis à cet emplacement là… il n’est pas sucré du tout.

Un nez très complexe qui ne laissera pas indifférent. Jaune, arnica, camphre, olive noires et des arômes que j’appellerais musqués (j’ai entendu raclette, chaussettes et des bricoles dans le genre). Sec salé et gras en bouche, curry et fromage fondu en finale. Très Bien

 

Marsala Solera, Baglio Florio, Vendemmia 1983 (21,50€)

Nez très balsamique, Malt, orge, (certains ont dit « tourbe » mais je ne le trouve pas) bouche puissante limite alcooleuse assez complexe ou domine le sucre, le sel, une bonne amertume. Très Bien +

 

 

Partager l’article !   Séance Vertivinus – Vins oxydatifs.: Séance Vertivinus – Oxydatifs : en l’absence du rédacteur officiel de la séance et de l’animateur, j …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *