Séance Libertivin – Nuits-Saint-Georges

Voici le compte-rendu de la dégustation Nuits Saint-Georges du 27/04/10. Commentaires d’Elsa que je remercie de se préter à l’exercice

 

Nuits St Georges –Maison Champy, Négociant , 2006 (19,95 € Foires Aux Vins Géant )

Un nez flatteur et intense exprimant des fruits rouges, de la cerise principalement, du kirsch ainsi qu’une note florale.

En bouche, l’équilibre fait défaut. Des tannins astringents constituent une trame légère. L’alcool domine donnant une sensation de chaleur marquée. Nous décelons principalement des arômes kirschés en bouche.

Globalement,  nous avons jugé ce vin de qualité moyenne.

 

Nuits St Georges –Domaine Henri Gouges, 2006 (26,86 € La Cave Jules Verne Nantes)

Le nez est ouvert et intense sur des arômes de fraise et de cuir.

La matière en bouche est riche, les tanins sont souples. L’acidité est bien présente. Les arômes en bouche sont aussi la fraise et le cuir. La finale est légèrement amère.

Ce vin nous a semblé prometteur et prêt à boire dans 2-3 ans.

 

Nuits St Georges – Roux Père et Fils pour Denis Charpentier – 2004 (Don du négociant de Cognac « Charpentier Père et Fils » à Vertivin)

Ce vin, de manière assez surprenante, révèle un nez animal : viandé, faisandé, musqué.

La bouche est décharnée et dominée par l’acidité. Les arômes animaux du nez se retrouvent en bouche.

Ce vin, de qualité moyenne selon nous, est évolué et est à boire de suite.

 

Nuits St Georges Premier Cru – Frédéric Magnien – premier cru Les Saint-Geroges-2002 (43,57 € Aux Quatre Couleurs (Nantes))

Le premier nez est discret offrant tout de même des notes fumées, des notes de thym et de vanille. Après une aération prolongée, le vin s’ouvre et des arômes de fruits de rouges et de réglisse apparaissent, persistent puis dominent.

En bouche, nous sommes séduits par la matière généreuse, le volume, la finesse des tanins et l’équilibre. La dynamique du vin en bouche est régulière. L’intensité aromatique est moyenne mais persistante  en fin de bouche.

Nous avons aimé.

 

Nuits St Georges Premier Cru – Philippe et Vincent Lecheneaut- Premier cru Les Pruliers-2001 (53,00€ www.vinovinia.com )

Le nez, d’intensité moyenne, livre des fruits rouges très mûrs, de fraise  ainsi que des arômes  de pruneau.

En bouche, l’attaque douceâtre  est appréciée par certains dégustateurs.

Cette sucrosité est également présente en milieu de bouche tandis que l’acidité se manifeste plutôt en fin de bouche, conférant  (enfin) de la fraîcheur au vin. Les tanins sont fermes.

Le fruité est assez persistant. 

Ce vin obtient finalement l’évaluation « assez bien ».

 

Nuits St Georges Premier Cru Nuits St Georges – Domaine Méo-Camuzet – Premier Cru Aux Boudots- 1999 (73,06 € www.bonjaja.com )

Le premier nez est fermé alors que le second nez, qui s’intensifie avec l’aération, nous invite au jardin (ouah ! on dirait du Ronsard !) : c’est un bouquet de fleurs comme l’iris et la pivoine.

La bouche est dense, volumineuse, fraîche et les tanins sont soyeux.  Les arômes floraux s’expriment également. La longueur, sans surprise, est au rendez-vous.

C’est un vin très élégant que nous avons aimé.

 

 

 

Nuits St Georges – Charles Vienot- Clos Saint-Marc- 1978 (42,01 € www.bonjaja.com )

La couleur tuilée du vin trahit son âge.

Le nez est complexe, révélant des notes de café, d’oranges puis de champignon à l’aération.

La bouche est franchement décharnée.

Ce vin sera l’objet d’un débat dans le groupe:

« Il présente un intérêt plus intellectuel que charnel ».

« Je ne suis pas d’accord. C’est parce que nous ne sommes pas habitués à boire des vins vieux. Il a ses qualités de vieux vin. Il ne faut pas rechercher des qualités de vins jeunes. Ce vin est respectable».

 

Partager l’article !   Séance Libertivin – Nuits-Saint-Georges: Voici le compte-rendu de la dégustation Nuits Saint-Georges du 27/04/10. Commentaires d’Elsa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *