Vertivinus – Séance 8 – Jeudi 1er avril 2010 – Château de la Frémoire

Cette huitième séance emmenait les dégustateurs sur les terroirs de granite. L’introduction de Romain permettait de situer le sujet. A l’aide d’une définition abusive mais adaptée à cette séance, nous définissions la notion de terroir comme le milieu sur lequel la vigne est implantée. Ce qui nous permettait de classer en trois catégories les roches terrestres (les roches magmatiques, les roches sédimentaires et les roches métamorphiques)

Romain ajoutait que les terroirs de granite s’apparentaient à des roches magmatiques de type plutonique, résultant du lent refroidissement d’une grande quantité de magma. Ces roches sont acides (riches en silice) et donnent des sols pauvres. Les régions de France où on trouve de tels sols sont peu nombreuses: quelques terroirs alsaciens, le nord de la vallée du Rhône, le sud du Massif Central ou le Sud du Roussillon sans oublier la région nantaise. Romain terminait l’introduction en qualifiant les vins issus de ces sols granitiques comme des vins fins à l’acidité soutenue par une certaine salinité. Allions-nous retrouver ces traits parmi les différents vins ? Auraient-ils d’autres points communs ?

 

La dégustation s’organisait autour de 5 vins blancs et 5 vins rouges


Saint-Péray blanc les cerfs 2008 Domaine Cuilleron (17€) :

Nez discret puis on détecte des arômes de citron, un peu beurré et fumé. La bouche est grasse ; l’acidité se mélange à l’amertume. Il y a une certaine longueur du vin en bouche mais ce vin n’est pas très complexe. Moyen.

 

Muscadet Domaine de la Pépière, Marc Ollivier Granite de Clisson 2007 (10.60€) :

Le nez est sucré (bonbon), fleuri, pierre à feu. La bouche est ronde avec une belle acidité équilibrée par le gras du vin. Les arômes sont marqués par le citron. Le vin est tendu, avec une certaine opulence. Bien+.

 

Saint Joseph Domaine Cuilleron Saint-Pierre 2008 (19.46€) :

Le nez est marqué par les fleurs blanches puis des notes d’agrumes et de mangues. Un dégustateur évoque une belle complexité aromatique. La bouche est chaude, tendue par l’acidité du vin qui devient ainsi plus nerveux. Belle longueur finale. Bien+.

 

Riesling Grand Cru Schlossberg Domaine Weinbach 2008 Clos des Capucins (26€):

Le nez est fermé, salé, avec des arômes de rose & de litchi (mais c’est peu évident) La bouche est perlante ; on trouve acidité et tension du vin avec des note « pierre ponce » Il y a quand même une petite déception parmi les dégustateurs qui s’attendaient à un vin plus facile à boire. Romain évoque le potentiel de garde de ce jeune vin qui devrait se goûter mieux dans quelques années. Assez bien+/Très bien (pour le potentiel)

 

Côtes du Roussillon Domaine Laguerre Le Ciste 2006 (12.50€) :

Nez oxydatif aux arômes de pommes. La bouche est chaude, acide, tendue avec de notes de pierre, d’épices et de sel. Bien.

 

Côtes du Roussillon rouge Domaine Laguerre Le 20 (7.85€) :

Nez de « bête à poil », de charogne, de carcasse et de cuir. La bouche est tendue, boisée avec des tannins serrés et asséchants. C’est un vin explosif mais déroutant ! Assez bien.

 

Porto Vecchio Domaine de Torraccia 2006 (14.40€) :

Le nez est un peu réduit, mais on note des arômes de pain grillée et de poivre. La bouche est chaude, les tannins sont fondus, l’acidité est plutôt légère mais le vin reste équilibré et long. Assez bien +

 

Moulin à vent JP Brun Terres dorées 2008 (11.40€) :

Nez fermé marqué par la violette. La bouche est acide, tendue avec des arômes de moka. Belle longueur. Assez bien.

 

Morgon Jean-Marc Burgaud Côte du Py 2006 magnum (21€) :

Le nez est puissant, alcooleux, avec des arômes de marc de café et de cuir. La bouche est ronde, tannique et poivrée avec des fruits noirs. Ce vin a fait la quasi-unanimité des dégustateurs. Bien+/Très bien.

 

(crédit Photo Château Loisel)

 

Saint-Joseph Chapoutier Les Granits 2003 (32.84€) :

Nez de violette. La bouche est poivrée ; les tannins sont présents mais pas asséchants. Le vin offre une belle acidité. Bien+

 

 

Conclusion : on retrouve bien dans tous les vins dégustés une acidité soutenue que l’on peut rapprocher des sols de granites sur lesquels les vignes ont été plantées.  Il fut difficile pour les dégustateurs d’être aussi affirmatifs sur d’autres critères. Un rapide sondage consacre le Morgon Jean-Marc Burgaud Côte du Py, devant le Saint-Joseph Chapoutier Les Granits et le Saint Joseph Domaine Cuilleron Saint-Pierre.

 

Partager l’article !   Vertivinus – Séance 8 – Jeudi 1er avril 2010 – Château de la Frémoire: Cette huitième séance emmenait les dégustateurs sur les terroi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *