Quelques cabernet franc de la séance de l’été

Voici les quatre cabernet franc les plus notables de la séance estivale que je republie groupés après les avoir publiés séparément sur www.degustateurs.com

Château de Princé (SCEA Levron – Vincenot) Anjou Villages Brissac – 2006

Un nez net, mur, carboné et de viande rouge fumée oriente en aveugle le dégustateur vers l’Anjou. A ce jour une bouche dense, particulièrement charpentée qui offre des tanins longs et persistants.  Après trois quatre jours d’aération les tanins se domestiquent un peu et offre un bel équilibre. Un vin ambitieux qui doit être conservé au moins 5 ans avant une prochaine ouverture et la décennie ne lui fait pas peur. Très bien

 

Domaine Baudry-Dutour, Chinon, clos des Marronniers 2006

Nez fin, frais et gourmand à dominante balsamique (résine de pin pour moi), fruits sec, floral encore un peu marqué par le bois de l’élevage. L’attaque est tendre, concentrée et les tanins fins et structurés… du beau calibre. Très Bien  (à garder et sans doute mieux dans quelques temps).

 

Château Yvonne Saumur-Champigny 2006

Nez de gelée de mure, de fraise cuite. Légère volatile qui ne me dérange pas. Bouche dense soyeuse et lissée avec quelques tanins de bois. Finale acidulée. Un équilibre très gourmand : mur et salivaire.

Très Bien +

Domaine des Varinelles (Daheulier) Saumur Champigny Vieilles Vignes 2005

Couleur très sombre, nez aujourd’hui assez discret. Bouche très concentrée tanins serrés, persistants, belle mâche. Chaleur de l’alcool un peu marquée.  Bien+ aujourd’hui mais de grande garde.

 

Partager l’article !   Quelques cabernet franc de la séance de l’été: Voici les quatre cabernet franc les plus notables de la séance estivale que je republie group …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *