Compte rendu : Séance Givry

Voici le compte-rendu du groupe Vertivingstone sur Givry.

Givry blanc Domaine Ragot Les Champs Pourot 2006 (12,60 € Cave de l’inattendu)

Nez crayeux, boisé-noisette, fruits secs mais avec des notes végétales qui orienteront les optimistes vers des notes d’angélique et les pessimistes vers de la verdeur. L’attaque est relativement élégante mais la bouche est marquée par une dissociation peu avenante acide/alcool/gras. Acidité marquée Moyen.

 

Givry blanc Domaine Michel Sarrazin 2006 (12,90 € Cave du Beffroi – Lemaître)

Boisé, grillé fumé, vanillé, Irish Cream, Mie de pain. La bouche est assez riche toujours marqué par une acidité assez importante en fin de bouche. Bien

 

Givry Blanc Premier cru Domaine Joblot Clos de la Servoisine 2006 (23,40€ – Vino Vini)

Nez assez discret, vanillé. La bouche est très tapissante dotée d’une belle tension. Acidité toujours présente. Bien +

 

Givry Domaine Ragot Vieilles Vignes 2006 (14,20 € Cave de l’inattendu)

Nez animal (cuir tanné), prunelle, café. Bouche assez légère, jeunes tanins rêches et anguleux, acidité vive. No comment.

 

Givry Michel Sarrazin Sous la Roche 2006 (12,90 € Cave du Beffroi – Lemaître)

Cerise, fruits rouge. Bouche souple, finale sur l’amande et le noyau de cerise. Bien.

 

Givry Premier Cru Francois Lumpp Clos du Cras Long 2006 (20,93 € – Exception)

Nez marqué par un fruit très mur : crème de fruit, caramel un peu brûlé accroché dans la casserole, torréfaction. Bouche concentrée, « moelleuse », tendue, tanins fermes acidité toujours présente. Un équilibre gourmand qui se boit avec plaisir. Très bien

 

Givry Premier Cru Chofflet Valdenaire Clos de Choue 2004 (17,20€ cave Jules Verne)

Un nez très original… disons même curieux. On y trouvera de la cacahuète, du poix-chiche cru, une pointe de géranium, un côté épicé-brulé. La bouche est ronde et suave. Légère dissociation alcooleuse. Bien-

 

Givry Premier Cru rouge Domaine Sylvestre du Closel Clos St Paul 2005 (12,90 € Propriété/Salon)

Nez très étrange. Tout le monde s’est dit qu’est ce que c’est que ce truc là. C’est un vin qui a fortement divisé les participants. A ma droite : nez de diesel, détergent, moisi, brûlé, camembert. A ma gauche nez de fruits murs confits exotiques. Bouche assez concentrée mais soit marqué par de la verdeur pour les uns, soit convenablement souple pour les autres. No Comment / Bien + selon les participants

 

Givry Domaine Masse Le Champ Lalot 2005 (11,00 €- Propriété)

Nez assez discret, prune sous l’arbre, fruits rouges, myrtille, poivre, floral. Petite note de caramel. Bouche bien équilibrée ciselée, fine comme un beau Chambolle. Bouche encore un peu astringente mais les tanins sont fins. Acidité toujours présente. Très Bien ++ sans doute mieux demain. Beau rapport qualité/prix.

 

Givry Domaine Joblot Pied de Chaumes 2005 (17,94 € Aux 4 couleurs)

Café chaud, fruits murs, un côté végétal sans être péjoratif nous a marqué (ciboulette). L’attaque est dense élégante. L’alcool est un peu marqué. Belle longueur fruitée, cerise en rétro. Acidité toujours présente. Très Bien.

 

Givry Domaine René Bourgeon La Barraude 1999 (49,04 € magnum – Exception-vins)

Au premier abord le nez n’est pas super engageant : animal, feuilles décomposées. La bouche est convenable, on y discerne des notes de griotte. Acidité toujours présente. Bien.


En bref : trois domaines se sont distingués ce soir : le domaine Joblot, le domaine Masse et François Lumpp. Deux cavistes avaient fait le choix de nous présenter des cuvées de base a priori plus prêtes à la consommation plutôt que des cuvées plus parcellaires
. Force est de constater que ces cuvées de base ne nous ont pas emballé. Est-ce à cause de ces cuvées, du vigneron du millésime… nous l’ignorons. Nous avons été marqué par l’acidité présente dans toutes les cuvées goûtées en blanc comme en rouge… quel que soit le millésime et enfin, par des nez qui pinotent assez peu finalement…

 

Partager l’article !   Compte rendu : Séance Givry: Voici le compte-rendu du groupe Vertivingstone sur Givry. Givry blanc Domaine Ragot Les Champs Pourot 2006 (12 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *