Compte-rendu : Blancs de Méditerranée

Dégustation de blancs secs méditerranéens à l’occasion de la séance Vertivinus du 7 mai 2009. 15 dégustateurs présents, chacun avait la possibilité d’attribuer 4 points sur l’ensemble de la dégustation. Dégustation non-aveugle mais prix  communiqués qu’à l’issue du classement.
Commentaires Romain.

 

Sicilia IGT La ferla Cépage Inzolia 2007 (Cave Jules Verne : 6.20€)

Nez assez discret mais élégant avec des nuances florales et un peu racinaire.

L’attaque en bouche est franche avec une rétro sur des notes balsamiques, de pêches fraiches. Un vin qui se montre gourmand sans tomber dans la lourdeur, une finale sur la pâte d’amande et le miel.

Assez Bien

 

Picpoul de Pinet Château Saint Martin de la garrigue 2007 (Cave Jules Verne 7.70€)

Nez encore fermé mais qui s’ouvre lors de l’aération sur des notes de fruits frais, d’herbe aromatiques et de mousse.

La bouche, très doite monter un coté citronné avec des arômes de banane, cerfeuil, d’abricot. Un peu court.

Assez bien

 

Collioure Blanc Domaine Bogoraze 2005 (Lafayette Gourmet Decré 8,90€)

Nez intense sur des notes évoluées évoquant le caramel au beurre salé et le pétrole.

Grasse sur l’attaque, la bouche reste marquée par un coté beurré et évoluée avant de s’éteindre assez vite laissant une impression de champignons (mousserons) en finale. Un vin qui semble clairement s’essouffler.

Moyen

 

Sicilia IGT – Azienda Agricola Beneventano Cépage Coda vi Volpe 2007 (Casa Vino – 7€)

Nez peu intense qui évoque l’herbe fraiche, le genêt, le buis et le lichen.

La bouche surprend quelque peu par une ambiance plus chaude avec des variations d’amandes, elle reste nette et plaisante. Bien fait.

Assez Bien

 

Sicilia IGT Firriato –AltaVilla della Corte Cépage Grillo 2007 (Casa Vino – 12€)

Nez plutôt intense avec des nuances de pomme, de menthol et de citron mais aussi des odeurs plus évoluées rappelant la réglisse, les herbes aromatiques, le citron confit. Une très jolie complexité.

Intense et franc en bouche, ce vin révèle une palette aromatique riche (citrus, anis, épices, poire mure) structurée par de beaux amers en finale avec des notes de gentiane. De la complexité et du caractère.

Très bien (8 points, le meilleur score ex-æquo de la soirée)

 


Bandol blanc Château de Pibarnon 2007 – (Cave de Longchamp – 20,10€)

Nez fermé avec un coté de fruits frais et des notes pierreuses.

La bouche se montre tranchante avec une acidité très nette, mais la structure aromatique conserve une austérité certaine, on distingue toutefois des notes de pierres mouillées, racines alors que la texture s’affirme riche et épaisse. Un vin qui montre indéniablement une jolie tension mais encore très fermé et jeune.

Bien (5 points)

 

Verdicchio dei Castelli di Jesi DOC Pievalta Barone Pizzini 2006 (Casa Vino – 12€)

Nez peu expressif, sur le fruit (agrume) avec un coté légèrement végétal.

La bouche s’avère assez épaisse sans tomber dans le pâteux avec des nuances de grillé, beurre, pêche de vigne et de pin. Une persistance agréable malgré une chaleur plutôt importante.

Bien (4 points)

 

Calvi AOC Clos Culumbu 2007 (Cave Jules Verne 15.30€)

Nez très intense sur des variations de bonbon, cédrat, citron confit, abricot confit et amande. Si on devine un coté légèrement fermentaire et une vinification plutôt moderne, l’expression reste remarquable d’intensité et de complexité.

La bouche est très épaisse dès l’attaque avec une structure aromatique en harmonie avec le premier nez, on retrouve également des notes de sauge et estragon.  Très persistante la bouche est soutenue par une belle amertume en finale. Beaucoup d’élégance pour un vin plutôt moderne mais qui évite l’écueil de la caricature.

Très Bien (8 points, le meilleur score ex-æquo de la soirée)

 


Toscane IGT Cantina di Pitigliano cépage Vermentino 2007 (Casa Vino – 7€)

Nez peu intense sur des notes racinaires, agrume et quelques nuances qui évoquent presque le fromage de chèvre frais.

La bouche reste sur la même tonalité aromatique avec par ailleurs des notes de citron, d’écorce et de cire. La matière reste cependant assez modérée tandis que ce vin se livre avec parcimonie mais il faut reconnaitre que ce Toscane se place entre deux vins puissants.

Assez Bien.

 

Ajaccio AOC Comte Peraldi 2007 (Cave Jules Verne 15,30€)

Le premier nez est sur la réserve avec une palette qui évoque la pêche, les fruits blancs et la cassonade.

La bouche montre d’emblée une remarquable pureté avec une structure aromatique riche sur les épices, pêche de vigne, curry, safran. Le vin laisse toutefois une impression assez chaude que vient tempérer une tension acidité/amertume bienvenue. Très long en bouche, on devine un superbe potentiel et beaucoup de classe.

Excellent (7 points)

 


Coteaux du Languedoc Château des Estanilles 2003 (Cave Jules Verne 9.60€)

Nez intense sur des notes dominées par des caractères de grillé et de fumée.

La bouche s’avère suave mais chaude, presque brulante et paraît un peu dissociée, la succession est difficile après une suite de vins plutôt jeunes et tout en élégance. La rétro se démarque par des nuances de grillé, de bois, vanille, miel. Un vin en puissance.

Moyen

 

Palette Château Simone 2006 (Cave Jules Verne 35€)

Nez très fermé et dominé par une expression qui évoque la cendre chaude.

La bouche s’avère marquée par le bois encore très présent avec des notes de vanille, chêne, raisins rôtis, fruits cuits, et craie. On remarque également un légère sensation astringente tandis que le vin monter une très belle puissance en bouche. Ne semble pas encore parvenu à maturité mais le potentiel est évident.

Assez Bien (mais l’assemblée a apprécié : 7 points)

 

Penedès DO Torres Fransola. 2006 Cépage Sauvignon Blanc (Lemaître cave du Beffroi – 23.60€)

Nez très intense et marqué par l’expression du sauvignon : genêt, bourgeons de cassis avec également des notes de citron.

La bouche est puissante, alcoolique et on retrouve ce coté bourgeon de cassis très intense, avec une épaisseur de vin non négligeable et une finale qui évoque le lierre et pourvu d’une acidité bienvenue.

Assez bien (5 points)

 

 

 

Partager l’article !   Compte-rendu : Blancs de Méditerranée: Dégustation de blancs secs méditerranéens à l’occasion de la séance Vertivinus du 7 mai 2009. 1 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *