Découvertivin : CR Vinification des vins rouges

Voici le compte rendu de la séance de dégustation du jeudi 10 avril du groupe “Découvertivin” consacré à la vinification des vins rouges. Made in Romain.

Vin de Table (Anjou)  
Domaine Saurigny  « Pieds dans l’eau ».
(Grolleau/Gamay en fermentation naturelle) – (Propriété 6€)
Nez fermé avec des notes réduites.
Bouche très pétillante avec des notes de fruits frais, fraises écrasées, mais toujours de la réduction.


1ere série : 2 Fronsac  –  objectif : retrouver la vinification moderne

Fronsac
Château Fontenil 2004 (Michel Rolland) – (FAV Leclerc – 18.90€)
Le nez s’avère quelque peu austère au premier abord puis il s’ouvre sur des arômes de fruits noirs cuits, de cuir. La bouche, ronde et ample, est résolument moderne avec un tanin soyeux et serré, elle montre des notes de cerises à l’eau de vie et une finale sur l’épice, la sève et le noyau de cerise. Bel équilibre mais un peu court.

 
Fronsac.
Château Villars 2005. – (Propriété – 13.45€)
Le nez est intense mais légèrement austère avec un soupçon de réduction. Quelques nuances de cassis, humus et de mures.
La bouche s’affirme charnue mais assez âpre dans un style années 90. On  trouve des notes grillées, torréfiées avec également des arômes de sous bois. Le bois demande encore à se fondre. Les tanins sont larges mais intense et la finale assez longue laisse transparaître un joli fruité. Un vin qui demande à s’arrondir, mais on s’attendrait à plus de richesse sur un 2005.


Transition


Marsannay rosé
René Bouvier, en Chamforey 2004. (FAV Lafayette-Gourmet – 6€)
Le nez s’affirme d’emblée comme relativement évolué avec des nuances caramélisées.
La bouche s’avère être sur la même ligne, une joli rondeur qui se s’achève sur une finale pétrolée et épicée. Belle complexité mais court et à boire.


2e série : Pinot noir : retrouver les vinifications modernes, traditionnelles et Nouveau-Monde


Chambolle Musigny
Frédéric Magnien, Vieilles Vignes 2004 (FAV Carrefour – 19,90€)
Au nez, l’attaque est typique du pinot noir avec ses nuances de griottes, de violette; des arômes de myrtilles, de fleurs et fumés confirme une belle impression.
La bouche est très ample et franche, sur le même profil aromatique, la finale, très chaude, se poursuit sur des notes d’épices et de sous-bois. Les tanins sont très rond et tendre, presque absents.
Une jolie bouteille, un vin gourmand.


Nouvelle-zélande –
Marlborough
Villa Maria. Pinot Noir. Private Bin 2004 (www.belvini.de – 17.41€)
Après une robe très colorée pour un pinot noir, ce vin dévoile un nez particulièrement fruité. La bouche est très ample, presque épaisse et montre immédiatement une orientation plus moderne avec sans doute un peu de résiduel. La finale évolue sur des nuances de cerises noires et d’humus avec une matière toujours très vineuses et chaude.


Chassagne Montrachet
Henri Germain 2004. (www.paradis-vins.com 23,57€ Port compris)
Au nez, l’attaque reste assez austère et fermée, on remarque toutefois des arômes caractéristiques de griottes, cuir et marc de raisin. Un fruit plus rond et charnu se dévoile à l’aération.
En bouche, ce Chassagne-Montrachet s’avère assez marqué par le bois et une astringence pointue; cependant les tanins, précis,  serrés et soutenus par une acidité limpide, laissent augurer un bel avenir. La bouche surprend aussi par ses notes de réglisse, guimauve, mûres compotées, vieux cuir qui laissent penser à un élevage plus oxydatif. Un très beau vin pour qui sait être patient devant son verre, superbes tanins.


3e série : Dégustation de prestige
 

Volnay 1er cru Caillerets
Domaine Rebourgeon-Mure 2005 (www.paradis-vins.com 33,40€ Port compris)
Le nez s’affirme comme superbe dès l’attaque, soyeux et précis sur des variations de cuir noble ainsi qu’une teinte florale. L’aération exhale d’avantage de complexité faisant apparaître des notes de fruits rouges; des arômes de sous bois et de ceps parachèvement ce superbe tableau.
En bouche, ce vin confirme avec franchise notre première impression, ronde, veloutée mais tendue par une acidité cristalline et un tannin discret et précis. Les arômes se bousculent : cuir, dragée, fraises, mûres, buis, cèdre, magnifique complexité et jolie longueur. Une superbe bouteille toute en élégance.

 

Charmes Chambertin Grand Cru
Frédéric Magnien 2001 (www.paradis-vins.com 68,67€ Port compris)
Le vin intrigue d’abord par sa robe légèrement trouble, le nez s’avère intense sur des notes de sous-bois, d’humus, de poivre et de cannelle.
La bouche est ample et légèrement volatile, marquée par des tanins et une acidité acérés mais qui encadre joliment une matière particulièrement riche et vineuse. La bouche révèle moult arômes avec des variations de cerises, bourgeons de cassis, réglisse, poivre long, amande puis une finale évoquant des odeurs maritimes et balsamiques. Remarquablement complexe et riche, ce Cru nécessite toutefois d’un peu de temps pour se fondre et gagner en équilibre.   

 

Partager l’article !   Découvertivin : CR Vinification des vins rouges: Voici le compte rendu de la séance de dégustation du jeudi 10 avril du groupe “Découvertivin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *