Vertivingstone : Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes

Voici le compte-rendu de la dégustation de la séance que nous avons eu sur Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes autour notamment d’une variation du Domaine Cazes le jeudi 22 novembre 2007
Les comptes-rendus de Romain sont décidément trop rares sur ce blog… il devrait les faire après chaque séance !!!


Domaine Cazes
Muscat de Rivesaltes 2007 
La première attaque montre un nez assez marqué par les caractères variétaux du Muscat et un coté fermentaire prononcé qui évolue vers des notes de pomme, et de litchi. La bouche est sur la même impression avec l’alcool encore assez marqué (ce qui est normal c’est un 2007), cependant l’équilibre est déjà intéressant et on entrevoit une complexité et une finesse étonnantes pour un vin aussi jeune.
 
Domaine Cazes
Muscat de Rivesaltes 2000 (9.98€ – Leclerc St Maixent L’Ecole)
Le nez est bien expressif avec un caractère légèrement muscaté et des arômes de coing, poire au sirop, amande et raisins bien doré. La bouche montre une attaque fraîche et mentholée puis évolue vers des notes d’amande, de mangue très mure, de tisane. La finale reste un peu sèche (bois) et chaude.
 
Domaine Cazes
Muscat de Rivesaltes 1996 (env. 20€ – Propriété)
Présentant un souci de bouchon ce vin a pu être dégusté de nouveau ultérieurement lors d’un salon.
 
Attaque puissante avec des arômes marqués par le Muscat d’Alexandrie : tisanes, verveine abricot secs, une superbe complexité.
La bouche, superbement veloutée confirme la première impression mêlant des notes balsamiques et confites. Finale très longue, un vin de gourmand.
  IMG-0026.jpg
Domaine Cazes
Rivesaltes Grenat 2004 (11,20€ – Propriété)
Le premier nez est remarquable par ses arômes de fruits rouges, framboise, fraise, cassis, puis évolue vers des nuances de maquis. On retrouve le fruit rouge en bouche avec des caractères de fraises confites, les tannins sont fins et doux, on aimerait un peu plus d’épaisseur, la finale est superbement nette avec des notes de griotte et une acidité ciselée.
 
Domaine Cazes
Rivesaltes Vintage 1995 (9.98€ – Leclerc St Maixent L’Ecole)
Le premier nez s’avère quelque peu austère avec des notes de cuir qui s’effacent rapidement avec l’aération pour exhaler des arômes intenses de cèdre, sous-bois et épices (vanille, badiane). La bouche, très ample et épaisse, surprend par ses variations de griottes et de gelée de cassis évoluant vers des nuances de guigne et de mauve pour s’achever en douceur sur une finale torréfiée (café). Une superbe complexité où la richesse rivalise avec la fraîcheur.
 
Domaine Cazes
Rivesaltes Ambré 1995 (15,90€ – Propriété)
On entre désormais dans un monde plus « oxydatif » avec un premier nez typique de noisette, amande, raisins secs et noix. La bouche s’avère épaisse avec une attaque évoquant le caramel au beurre salé qui ne peu que séduire l’assistance bretonne, puis la complexité prend de l’ampleur avec des arômes évoquant la noisette, l’eau de vie, le miel, des nuances balsamiques. La finale très torréfiée nous rappel des notes de café, cacao et pralin avec toujours ce coté caramel. Ce vin donne furieusement envie de croquer une tarte noix-caramel, superbe.
 
Domaine Cazes
Rivesaltes Tuilé 2000 (18,90€ – propriété)
100% Grenache Noir, ce Rivesaltes Tuilé présente un premier nez classique de griotte puis évolue sur une remarquable complexité, bondissant entre des notes de café, fumé, vanille, rooibos et hibiscus. L’attaque en bouche est étonnante avec un caractère floral (hibiscus, violette) puis fumé, boisé et épicé. La finale s’achève sur le bois séché, le café, le cacao, encore un vin superbe qui nous fait voyager.
 
Rivesaltes ambré 1988 (35€ – Cave de l’Inattendu)
Un Grenache Blanc oxydatif. Le premier nez est typiquement marqué par la noix et noix de pécan puis des notes caramélisées et fumées. La bouche se montre épaisse avec des arômes de caramel, de café, coco, vanille, vieux cognac et prunes macérées. L’acidité, tranchante, n’est pas de trop pour accompagner un alcool particulièrement présent.
Un vin pour amateur d’oxydatif.
 
Domaine Cazes
Rivesaltes Ambré Aimé Cazes 1976 (57,10€ – Propriété)
22 ans d’élevage pour cette cuvée. Le premier nez absolument cristallin donne immédiatement le ton de cette bouteille exceptionnelle avec une complexité rare évoquant le cire, gelée royale, raisins au rhum noix et citronnelle puis des notes florale de jasmin et de lila.
La bouche, tout de velours vêtue, nous enveloppe de nuances florale et balsamique avec des variations de miel, café, raisins secs. L’équilibre est remarquable, ce vins reste tranchant comme un rasoir ; la finale, très longue, s’étire « par vague » et nous hypnotise par ses caractères de cèdre, cédrat, jasmin, café, citron confit, badiane et tabac blond. Mais où est mon Havane ?
 

 

Partager l’article !   Vertivingstone : Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes: Voici le compte-rendu de la dégustation de la séance que nous avons eu sur Rivesaltes et Muscat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *