Pinot Gris : la dégustation

Voici encore un superbe compte-rendu de Romain sur la séance Pinot Gris du 19 avril dernier. La dégustation s’est déroulé en aveugle. Il faut rajouter à la liste un pinot gris allemand bouchonné qui a malheureusement terminé dans l’évier.

Italie, Pinot Griggio Cantina Valdadige 2005 (www.belvini.de)

Le premier nez débute discrètement sur des notes maritimes, de pêche et de raisins frais. La bouche semble un peu simple, dominée par des arômes de fruits blancs et iodés, elle tombe vite. Ce pinot Gris italien montre une certaine salinité en fin de bouche mais il manque de longueur.

 

AOC Coteaux d’Ancenis, Malvoisie 2005, Domaine Guindon (à la propriété à St Géréon 5,50 euros)

Premier nez réservé, avec des notes saponifiées et légèrement fumées, il s’ouvre ensuite vers une agréable minéralité. La bouche s’avère suave avec un sucre résiduel légèrement trop présent. Une finale sur l’amande, l’équilibre reste très plaisant même si on souhaiterait plus de longueur.

 

Argentine, Mendoza, Pinot Gris, Bodega Lurton 2006. (www.belvini.de)

Un pinot Gris argentin dont le premier nez est intense, sur des odeurs de pêches de vigne, de buis et un coté fermentaire encore très présent. La bouche est tendue, vive mais avec un agréable touché, dominée par une impression saline, d’herbe fraîchement coupée et une jolie minéralité. Une légère amertume vient prolonger la fin de bouche. Un joli vin, fin et profond.

 

 AOC Alsace Pinot Gris,2002 Domaine P Haguer (Cave du Beffroi – Lemaître – Nantes)

Le premier nez s’avère puissant et flatteur avec une impression forale, des notes d’angélique et de miel. En bouche, on sent immédiatement une certaine évolution et une rétro-olfaction sur la verveine et le tilleul. L’acidité est franche et agréable, le vin s’exprime de mieux en mieux avec l’aération. Une belle amplitude.

 

AOC Alsace Grand Cru, Pinot Gris Grand Cru Furstentum AOC 2002, domaine Paul Blanck (Leclerc Pôle Sud)

Un vrai bouquet de fleur que ce vin dont le nez, intense, très mûr avec des notes miellées, fumées et évoque le jasmin, l’orange confite et le muguet. La bouche impose une belle droiture dans le prolongement du nez avec une finale sur le coing et le lila. Un vin d’une grande franchise, complexe, riche et en pleine maturité.

 

AOC Coteaux d’Ancenis, Malvoisie 2005 Cuvée Spéciale, Domaine Guindon. (à la propriété / non commercialisé)

Une petite rareté que ce Pinot Gris ramassé à 15.2° nature et produit en toute petite quantité. Le premier nez s’ouvre sur des notes d’herbe fraîche, de pierre mouillée puis de jasmin et de rose. L’aération semble bonifier le vin à vue d’œil et révèle des arômes complexes de fumée et de fruits confits. La bouche montre un joli taux de sucre résiduels et une grande richesse, un peu plus d’acidité ne nous aurait pas déplu mais ce vin, très droit, montre un énorme potentiel.

 

AOC Alsace Grand Crus Rangen de Thann, clos de St Urbain, Domaine Zind Humbrecht 2003 (Cave Vino Vini – Nantes /rue Racine)

Le nez, très intense annonce d’emblée un vin différent. L’alcool (plus de 15 degré) domine encore trop le vin qui présente en outre des arômes de miel de thym et de maquis. Extrêmement riche et long en bouche la finale montre des notes animales et de raisins secs. Issu du seul terroir volcanique d’alsace et d’une année de canicule, ce Grand Cru revendique dès le premier nez un fort caractère, mais l’alcool laisse peu de place à la complexité, à goûter de nouveau dans quelques années.

 

AOC Côteaux d’Ancenis 1987, Domaine Guindon (à la propriété/plus commercialisé)

20 ans, le bel age aurait dit Barbara, voici un vin qui justifie volontiers cette assertion, montrant un nez évolué mais élégant sur une dominante empyreumatique (cire d’abeille, sève, résine) et des impressions de noisettes fraîches. La bouche suave, et délicate présente une jolie longueur avec une impression florale en finale. Un vin toute en harmonie qui illustre à merveille l’impact bénéfique des ans sur le Pinot Gris.

 

Partager l’article !   Pinot Gris : la dégustation: Voici encore un superbe compte-rendu de Romain sur la séance Pinot Gris du 19 avril dernier. La dégustatio …

1 réflexion sur « Pinot Gris : la dégustation »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *