Découvertivin groupe A : la vinification des vins blancs

Voici le compte-rendu de Romain sur la dégustation du 29 mars 2007 qui s’est déroulé chez Daniel Bideau, talentueux vigneron de la Haye-Fouassière.

C’est un réel plaisir que de lire ce compte-rendu de dégustation sous la plume élégante de Romain. Ça vous fait regretter de ne pas avoir été présent.


Domaine Bid’Gi (BidEAU-Giraud)

Le Vieux Chai 2006 Muscadet de Sèvre et Maine AOC sur lie.
Mis en bouteille début Mars.
Nez puissant sur des notes exotiques et de pêches fraîches.
Belle bouche montrant un léger perlant avec une rétro-olfaction sur l’ananas. Vins étonnamment épanouis pour une mise en bouteille si récente. Un Muscadet gourmand et croquant qui plait beaucoup aux dégustateurs.

Haute Carizière 2006 Muscadet de Sèvre et Maine AOC sur lie.
Nez plus discret, plus en minéralité avec des notes fumées, une pointe d’amertume.
Encore jeune en bouche, le vin montre un indéniable potentiel, à revoir à Noël.

Mortier-Gobin 2005 Muscadet de Sèvre et Maine AOC sur lie.
Un terroir célèbre du vignoble. On change radicalement de type de vin. Très minéral, avec des notes de thym et d’herbes du maquis. Bouche marquée par une légère astringence et une acidité tendue et franche, une finale sur des caractères fumés, de bâton de réglisse et de fenouil. Un superbe potentiel mais encore très jeune. Vin pour initiés.

Vieille vigne 2004 Muscadet de Sèvre et Maine AOC sur lie.

 Nez d’agrumes et de miel. Caractères de fermentation malolactique en bouche : notes beurrées, miellées. Retro-olfaction sur l’ananas. Vin très concentré mais encore sur la malo, à attendre 3-4 ans.

Le vieux Chai 2003 Muscadet de Sèvre et Maine AOC sur lie.
Le fameux millésime de canicule. Nez marqué par des notes grillées, fumées et vanillées. Le passage en fûts (barrique de chêne et d’acacia) est évident. Belle matière en bouche avec l’amertume issue du bois et un coté vineux. Vin plaisant encore jeune, le bois demande à se fondre, comme souvent certains adorent, d’autres moins.

Nature 1997.
Une petite rareté que cette cuvée vinifiée sans SO2.
Le premier nez, quelque peu animal est déroutant, mais comme souvent avec ce type de vin la patience, associée à une infime aération, porte ses fruits. Le nez s’ouvre rapidement sur des arômes puissants très balsamiques (cire, résine de pin), de buis et de café. La bouche confirme ces impressions et surprend par sa longueur, elle débute sur des arômes torréfiés de pain grillé et de fruits secs pour s’achever tranquillement sur des notes « très amandes ». Le vin évolue beaucoup lors de l’aération.
Un très beau vin découverte.

VdP Pinot Gris 2006
Sur des terroirs de micaschistes. Le vin étonne par ses arômes floraux avec également des notes de lychee et de fruits de la passion, une gourmandise pour l’apéritif.

—————–

 


Collioure Blanc, Domaine Bogorazé 2005 (Lafayette Gourmet – 8.90 eur)
Une attaque lactée qui se poursuit sur des caractères très exotiques et floraux. Le vin semble toutefois présenter une légère oxydation. Un vin qui semble un peu simple.

Alsace Gewurztraminer Vendanges Tardives AOC 2000, domaine Rieflé. (Détours et Saveurs – Nantes 24,30 eur)
Un nez puissant sur les caractères typique du cépage, rose et lychee. Très belle bouche avec une acidité qui soutient agréablement une sucrosité contenue, ce qui est un véritable compliment. Une finale très confite avec des notes de miel et d’acacia. Un beau vin très équilibré qui semble toutefois perdre un peu de complexité au cours de l’aération.

Vernaccia di Oristano. Contini 1993 (Sardaigne). (www.bremerwein.de11,50 eur)
Vin oxydatif typique. Nez puissant sur la broue de noix puis des notes torréfiées (cacao, café) se distinguent rapidement. En bouche, le vin surprend par une acidité et une absence de sucre inattendue des dégustateurs, très vineux voir chaud. Une finale très longue sur des arômes de café et de pruneaux. Un vin qui suscite la discussion, certains considérant le diptyque acidité/alcool par trop excessif.

 

Partager l’article !   Découvertivin groupe A : la vinification des vins blancs: Voici le compte-rendu de Romain sur la dégustation du 29 mars 2007 qui s’est d …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *