Cépages oubliés : La Dégustation

Tout d’abord un lien intéressant pour des noms de cépages oubliés : http://lescepages.free.fr/

Voici les commentaires de dégustation (un peu plus de ceux de ma table que ceux de la table d’à côté).

Terret blanc, Côteaux du Languedoc blanc, Saint Martin la Garrigue, Cuvée tradition 2005 (5.50 eur / Cave Jules Verne de Nantes et L’orée des Vignes de Vertou) : Léger perlant, pas très expressif, minéral, alcool marqué (léger déséquilibre), amertume marquée.

Romorantin, Cour-Cheverny blanc, Domaine de Montcy, Cuvée Claude de France 2003 (?) : Joli nez complexe pétrolé, bouche décevante, sucrée (sucre qui fait "pas naturel"), pateuse, court en bouche. Mais pourquoi il ne l’a pas vinifié en sec ?

Macabeu / Carignan Blanc, VdP des Côtes Catalanes blanc, La Precetorie de Centernac’h, Zoé, 2005 (6.95 eur / Cave Jules Verne) : Nez dense, forte intensité aromatique, boisé marqué, bouche très longue et harmonieuse. Joli vin.

Abouriou, VdP des pays de Retz rouge, Domaine de la Grande Peltanche, (Détours et Saveurs Nantes, 3.45 eur ), Nez de pneu brulé/Goudron, animal (certains n’ont pas osé le boire), bouche rustique, à éviter.

Grolleau, VdP du Jardin de la France rouge, Vin de Jardin, Domaine de la Grange aux Belles, 2004 (L’Orée des Vignes, 5.30 eur ), Nez de poivre, de fumaisons, jolie bouche bien faîte, agréable, un vin estival de barbecue.

Fer Servadou, Marcillac rouge, Domaine du Mioula, 2005 (Cave de l’inatendu Vertou, 6.80 eur ), Nez assez consistant, "un peu riche", tanins rapeux.

Carmenere, Petit Verdot, Malbec, Bordeaux rouge, Ceps d’Antan, Domaine Bouillerot 2005 (Cave de l’inatendu Vertou 9.85 eur). Il pèche par sa jeunesse : un carafage de quelques heures lui aurait fait du bien. Nez assez fermé pour l’instant (cigare froid), très concentré, bien structuré, le fût doit encore se fondre pour acquérir des tanins harmonieux, joli potentiel… à revoir dans 4/5 ans.

Loin de l’oeil, Gaillac doux, Château Lavelanet, Pascal Cuasante, Fleur d’Autan, 2003 (Cave Jules Verne 6.50 eur): nez floral, pamplemousse, poussièreux (chez Ludovic et moi), bouche très équilibrée, harmonieux, équilibré. Excellent rapport Q/P.

Prochaine séance Vertivingstone : Jeudi 23 novembre sur Stellenbosch (Afr. Sud) 

 

Partager l’article !   Cépages oubliés : La Dégustation: Tout d’abord un lien intéressant pour des noms de cépages oubliés : http://lescepages.free.f …

1 réflexion sur « Cépages oubliés : La Dégustation »

  1. M. bonjour,
    Je trouve votre initiative de dégustation des cépages oubliés tout à fait intéressante !
    Cependant, je lis votre commentaire à propos de l’abouriou que j’ai également découvert grace à la boutique Détours & Saveurs de Nantes. Sans être un éminent expert, ni mes convivesd’ailleurs,  mais de modestes amateurs, nous n’avons pas eu les désagréments que vous décrivez !!!
    Se pourrait-il que vous ayez goûter une bouteille défectueuse ?
    Dans ce cas, je trouve que votre critique devrait être plus mesuré, le but des dégustations n’est pas de détruire les efforts et les initiatives tant de producteurs que de distributeurs.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *