Séance Piémont

Voici le compte-rendu de la séance Vertivingstone consacré au Piémont italien par la belle plume de Romain dont l’aversion pour le bois fait trembler les forêts.

Roero Arneis 2007  Giacomo Vico (26€ Casa Vino )

Nez : peu intense sur des notes légères de savon, fruits frais, pomme, poire, raisin frais.

Bouche : assez carbonique mais sur la même ligne aromatique avec beaucoup de fruits et encore un coté fermentaire. Bien que l’expression soit encore très contenue, la bouche reste très droite avec une acidité agréablement fondue qui soutient une matière correcte, finale un peu courte.

Bien

A noter que l’annonce de son prix a provoqué l’hilarité générale du groupe.

 

Dolcetto d’Alba 2007 Bera – (11€ Casa Vino)

Nez : assez intense sur des notes très poivrées et légèrement amylique.

Bouche : on retrouve une structure aromatique poivrée avec un gaz carbonique assez marqué, l’attaque s’avère acidulée puis très tendre en cœur de bouche avec des nuances de fraises, fruits frais, et légèrement herbacées (fougère), la trame tannique se montre assez discrète, fine et lâche. Un vin croquant sur une expression assez moderne.

Bien

 

Barbera d’Alba Superiore 2006 Bruna Grimaldi – (14,30€ cave Jules Verne)

Nez : Intense sur des variations plus dense et confites. L’aération exhale des odeurs qui évoquent le fumé, des nuances empyreumatiques, grillés (barrique) et légèrement fruits noirs.

Bouche : très marquée par une rétro sur le grillé, le bois et la vanille; les tannins sont serrés et assez fin, peu accrocheur et grillés, finale sur la cerise très mûres. Un vin bien fait mais d’expression assez classique.

Assez Bien

 

Barbera d’Asti 2003 “Ronco Malo” Bera Vittorio E Figli – (17€ cave Jules Verne)

Nez : assez intense qui semble encore sur la retenue avec des notes animales et de cuir, l’aération permet de révéler un  fruit très mûr, avec des nuances de pruneaux et noyaux de cerises.

Bouche : marquée par beaucoup de carbonique à tel point que certains se demandent si le vin refermente. On est frappé par une rétro sur du café très torréfié, prune séchée, cachou, fruits noirs confiturés malgré une impression légèrement acétique et acescente. La sensation de sucrosité s’avère surprenante en même temps qu’une épaisseur remarquable. La trame tannique est serrée et fine, se fondant bien lors de l’aération. Un vin déstabilisant, qui semble vivre et se mouvoir dans le verre se rendant ainsi insaisissable. L’impression en bouche est étonnante avec une épaisseur presque séveuse, beaucoup de mâche et une finale très réglisse (bonbon). Un vin qui divise l’auditoire.

Différent.

 

Langhe Nebbiolo 2004 Produttori del Barbaresco – (13,30€ Cave Jules Verne)

Nez : Assez intense avec des odeurs d’évolutions, herbes aromatiques, fumée et une sensation d’alcool.

Bouche : on est frappé par une trame tannique vive, serrée et rapeuse. Chaude et vineuse, la bouche ne montre toutefois pas une épaisseur importante. Le profil aromatique est sur l’évolution avec des notes de prunes cuites, fumée de bois, romarin, épices, bois.

Bien

 

Nebbiolo d’Alba 2004 Azienda Abbola (29,80€ les Saveurs d’Italie (Carquefou))

Nez : Intense sur la confiture de fraise, framboise avec des notes de cuir cassonnade et surtout de bananes cuites. Jolie complexité.

Bouche : sur la même partition aromatique, la structure tannique s’avère assez rappeuse, serrée et légèrement  séchante bien que mûre. Ce vin montre une épaisseur intéressante bien qu’un peu court, on aimerait presque une acidité plus pointue pour soutenir le tout. La finale est étonnante, très marquée par des arômes de bananes cuites et de pommes vanillées.

Très Bien. Jolie expression.

 

Barbaresco 2004 Bera (25€ Casa Vino)

Nez : Intense, de nouveau sur des notes de bananes cuites et des odeurs balsamique et de cèdre. Légère acescence.

Bouche : épaisse dès l’attaque, on retrouve ensuite des tannins très serrés, pointus et précis avec une acidité nette et élégante. La rétro s’oriente sur des notes de mûre, cerise cuites, vanille (bois qui se fond bien) et une impression de chaleur. Si l’expression aromatique s’avère plus en retenue que le vin précédent, la bouche montre beaucoup de précision avec un bois soigneusement maîtrisé et un tanins joliment dompté.

Très Bien.

Le Barbaresco de Bera… le vin le plus plébiscité par l’ensemble des dégustateurs ce soir là.

Barolo Brunate 1995 Brico Rocche Ceretto (40,11€ Aux 4 Couleurs)

Nez : très intense sur des nuances de café noir, cacao, on remarque une impression presque maritime, l’aération révélant ensuite des notes d’humus de fruits séchés et très légèrement animales.

Bouche : Souple sur l’attaque, le cœur de bouche voit se construire une structure tannique fine, très serré mais avec une texture très soyeuse en finale. On retrouve des variations caramélisées, fumées, iode, maté, thym et autres herbes aromatiques; belle longueur sans atteindre des sommets. Une très belle expression de vieillissement qui fait honneur à ce cépage.

Très Bien +

 

 

 

Partager l’article !   Séance Piémont: Voici le compte-rendu de la séance Vertivingstone consacré au Piémont italien par la belle plume de Romain don …

4 réflexions sur « Séance Piémont »

  1. Pour défendre Armel (Casa Vino à Nantes), le prix annoncé est celui de son établissement à Nantes, c’est-à-dire en centre ville (d’une grande ville) dans un lieu fort agréable… A comparer avec les prix pratiqués part des établissements comparables en des lieux comparables.

  2. L’ensemble des vins cités ici proviennent de cavistes nantais (sauf le dernier), bien placés au coeur de Nantes ou de l’agglo nantaise huppée avec des marges semblables.
    Si le premier vin est d’un rapport qualité-prix calamiteux, Casa Vino n’a pas à rougir des autres vins dégustés ce jour là.
    A noter qu’Armel Michenaud était cordialement invité à cette dégustation.

  3. Je confirme, j’étais invité, et je suis encore désolé de ne pas avoir pu venir. Je n’ai pas de problème sur les notes de dégustation, ils me semblent objectifs avec des commentaires positifs et négatifs, comme je le dis dans mon blog.

  4. Je partage vos avis mais je voulais juste préciser que Casa Vino n’est pas qu’un caviste… Quant au comparatif de prix c’est une info instructive mais souvent un peu brutale (c’est pourquoi elle est réglementée dans les médias traditionnels).
    En tout cas les commentaires sont intéressants et merci de prendre le temps de les faire partager.
    Au plaisir.
    Laurent Baraou

Répondre à Baraou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *