Compte-rendu de la séance Côtes de Bourg

Séance Côtes de Bourg chez Vertivingstone.

 

Cette série de 12 vins me laisse une impression finalement d’une appellation très « française »… des vins avec quelques déviations aromatiques en premier nez mais qui s’estompent à l’aération. Des discrétions aromatiques parmi les jeunes vins… des structures qui demandent du temps pour se mettre en place, des vins secs, des vins de repas qui passent évidemment plus difficilement qu’une série de grenaches en dégustation. Mais ce sont finalement des vins d’une honnêteté, d’une franchise tout à l’honneur de cette appellation… mais on se dit qu’il doit exister sur cette appellation, quelques remparts humains (voire financiers) à l’œnologie moderne. Même si dans cette série de vins passés en fûts, je me hasarde à regretter les côtes de bourg élevés en cuves… ces merlots gourmands qui seront singulièrement absents de cette dégustation.

Si d’autres clubs sont tentés par une dégustation Côtes de Bourg, il ne faut pas hésiter à bien carafer les vins… la mise à l’épaule ne suffit pas.

Chaque personnes devait distribuer 3 points sur les 3 vins qu’elle a préféré.

Les vins proviennent tous de la maison des vin des Côtes de Bourg

 

Côtes de Bourg blanc Château Grand Launay 2008  – Sauvignon Gris (9€)

Nez extrêmement aromatique. Bonbon Krema au cassis, bonbon à l’ananas, pêche, fruits exotiques. En bouche un peu de perlant. Pas un gros volume. Acidité et arômes de buis qui me donnent une sensation de verdeur…Bien + au nez, Moyen en bouche… disons Moyen ++

  

Côtes de Bourg la Petite Chardonne 2006 (10€)

Nez sur le tabac, le brulé. Attaque souple, sec, acide en bouche assez court. En revanche, des tanins fermes assez serrés. S’il y avait un peu plus de matière, cela serait bien. Moyen ++

  

Côtes de Bourg Château Mercier Prestige 2006 (9,70€)

Discret, poivron, végétal, rhubarbe, encore un peu brulé. Attaque ronde un peu plus enrobée. Tanin plus fondu. Toujours assez court. Moyen ++ / Bien

   

Côtes de Bourg, Château Martinat 2006 (10€)

Nez très fermé (tabac ?). Par contre un bon équilibre gras/tanin/acidité en bouche. A boire dans 5 ans et ça devrait le faire Bien/Bien+ à ce jour… mais à ce moment de la dégustation, on a quand même hâte de quitter le millésime 2006

 

Côtes de Bourg, Château Falfas 2006 (7 points) (10.90€)

Curieusement un nez assez fermé sur quelques notes de caramel au lait malgré la présence d’une légère volatile… Une volatile plutôt bienvenue d’ailleurs pas dérangeante pour deux sous. Très belle structure en bouche, mûr, tanins très serrés, acidulé, tendu. Vraiment une belle bouche. Très Bien +

 

Côtes de Bourg, Château Macay, L’Original 2005 (6 points) (14.30€)

Ce sera le seul vin qui nous paraitra vinifié de façon un peu plus moderne. Un nez encore fermé (la barbe !) un peu beurré, compoté… qui laisse une impression de maturité. Bouche mure, sucrée, gourmande assez concentrée, tanins travaillés, un peu courte. Bien +

 

Côtes de Bourg, Château Clos du Notaire, Cuvée Notaris 2005 (2 points) (10.30€)

On a l’impression que nos deux 2005 seront élevés dans des écoles assez nettement opposées. Petite réduction en premier nez (enfin je pense que c’est de la réduction… une sorte de gasoil-géranium qui s’estompe à l’aération). Deuxième nez pas très expressif (pour changer) plutôt sur de la fève de cacao, le réglisse. L’attaque dévoile une bouche assez tapissante. Un beau tanin, une bonne acidité… de façon générale c’est un vin sec qui contraste avec le sucre du précédent. Une fin de bouche sur le réglisse. Bien ++/ Très Bien

  

Côtes de Bourg, Haut Mondesir 2004 (7 points) (12€)

Toujours pas extrêmement expressif au nez mais qui exprime une impression de maturité. Olivier a parlé de poivron cuit, tomate cuite… et ma foi, cela m’apparaît assez exact. Très belle bouche bien concentrée, un beau tanin, mûr, une amertume assez frappante mais une finale fraîche, mentholée appuyée par une intéressante acidité. Il faut reconnaître que pour un 2004 c’est vraiment super bien fait. Très Bien +/Très Bien ++

 

Côtes de Bourg, Château Haut Maco Cuvée Jean Bernard 2003 (2 points) (9.60€)

Nez extrêmement discret quelqu’un s’est hasarder à citer du « chocolat » au nez que je rajoute à une sensation mentholée… et hop ni vu ni connu je t’embrouille, cela me donne de l’After-Eight. Bouche ronde appuyée par le glycérol de l’alcool. Sphérique, léger amer, un poil de boisé en bouche. Très 2003… Bien

 

Côtes de Bourg, Château Brulesecaille 2003 (5 points) (9,90€)

Nez ouvert (Gott mit uns !) frais, poivron cuit, arnica, herbe aromatique. En bouche, un vin sec plus évolué en bouche. Un beau tanin serré. Cerise en finale. Séduisant. Très Bien /Très Bien +

 

Côtes de Bourg, Château la Grave, Nectar, 2002 (7 points) (15,50€)

Nez aromatique (ça y est on tient le bon bout… C’est vraiment minimum 7-8 ans avant de boire ces cuvées de Côtes de Bourg) plus évolué sur des notes de champignon, un peu pharmaceutique (camphré), légère volatile-gasoil. Il fait même aromatiquement plus vieux que son âge. En bouche l’attaque est très suave. Le vin est poli avec une sensation d’alcool qui renforce une sensation grassouillette et sucrée. Malgré tout une sensation que l’alcool n’est pas bien intégré au jus et aux tanins… une sensation de légère dissociation… J’ai du mal à être aussi séduit que le groupe. Moyen++/Bien

 

Côtes de Bourg, Château Fougas, Maldoror 2001 (7 points) (19€)

Encore une petite sensation de déviation en  premier nez (clou de girofle ais-je entendu) et en deuxième nez un nez plus grillé, cerise, bouche enveloppante, concentrée. Une belle bouche bourguignonne aux tanins fondus, évoluée ou l’on sent le pruneau séché et la cerise. Très Bien /Très Bien +

 

Partager l’article !   Compte-rendu de la séance Côtes de Bourg: Séance Côtes de Bourg chez Vertivingstone.   Cette série de 12 vins m …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *